Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Mathieu Bastareaud (RCT): "Ça m'a énervé, agacé, d'entendre ces sifflets"

Bastareaud: "Ça m'a énervé, agacé, d'entendre ces sifflets"

Le 15/01/2016 à 14:53

CHAMPIONS CUP - On l'avait quitté bougon à sa sortie du terrain lors du match face à Bath. Ce vendredi, on a retrouvé un Mathieu Bastareaud souriant et malicieux. Mais sans langue de bois. Le centre veut prendre sa revanche face aux Wasps et passe un message aux supporters.

C'est sous son bonnet et derrière sa barbe fournie que Mathieu Bastareaud s'est assis en conférence de presse ce vendredi matin. Si l'entretien a été raccourci en raison d'une séance vidéo et d'un entraînement en muscu, de sorte que les questions sur l'équipe de France n'ont pu être abordées, le centre toulonnais a répondu aux interrogations liées à son club. Sans langue de bois. Et le mot qui qualifie le mieux cet entretien est celui de "revanche".

" Une revanche contre les Wasps mais aussi envers nous-mêmes"

Revanche, tout d'abord, par rapport à la prestation indigeste de Toulon face aux Wasps au match aller (32-6). Ce week-end, le RCT retrouve les Anglais à Mayol pour un match, encore, décisif dans l'optique de la qualification. "C'est un très gros match, peut-être le plus important de la saison, on sait que si on le perd on est éliminé", résumait d'ailleurs "Basta". Le centre toulonnais est d'ailleurs revenu sur ce match aller: "On a pris une fessée là-bas. On a une revanche à prendre, sur eux, mais surtout sur nous-mêmes car notre prestation là-bas était assez catastrophique. On avait été pris à la gorge sans parvenir à réagir. On a perdu trop de duels".

Mathieu Bastareaud (Toulon) face au Leinster - 13 décembre 2015

Mathieu Bastareaud (Toulon) face au Leinster - 13 décembre 2015Icon Sport

Depuis, Toulon a redressé la barre. Mêmes si ce fut compliqué face à Bath (12-9), le RCT a sorti un match propre dans la discipline et a su s'imposer. "Défensivement on est en place, mais offensivement il y a des choses à régler encore. On travaille pour ça. Mais mine de rien on a commencé un nouveau cycle avec des départs et des arrivées. Et les automatismes ne se trouvent pas en quelques semaines. Il nous faut un match référence", analysait l'international français (39 sélections).

" Je peux comprendre qu'ils paient cher leur place, mais pour moi un supporter ce n'est pas ça..."

S'il est conscient que le RCT ne tourne pas encore à plein régime, Mathieu Bastareaud a très peu goûté les sifflets qui sont descendus des tribunes lors des deux dernières rencontres à Mayol. Pas du genre à faire dans la dentelle, celui qui a prolongé son contrat de cinq ans sur la Rade n'a pas mâché ses mots vis-à-vis de certains supporters. "Ça m'a énervé, agacé, d'entendre ces sifflets. Il faut se souvenir qu'il n'y a pas si longtemps c'était la Pro D2... Je trouve ça pas très respectueux de ce que l'on a fait jusqu'à présent. Je peux comprendre qu'ils paient cher leur place, mais pour moi un supporter ce n'est pas ça, mais être derrière son équipe du début à la fin". Le message est passé. Mathieu Bastareaud est le chouchou de Mayol, toujours le plus applaudi lors de la présentation des équipes. Son message aura donc une certaine résonance dans les travées du stade. "Je dis la vérité, je ne vois pas pourquoi il faudrait épargner qui que ce soit. Ils ne nous épargnent pas eux...". Du Bastareaud dans le texte.

Le centre de Toulon, Mathieu Bastareaud

Le centre de Toulon, Mathieu BastareaudIcon Sport

0
0