Sébastien Vahaamahina et David Strettle (Clermont) - 20 décembre 2015 - AFP
Champions Cup

Champions Cup - Il ne fallait pas énerver Clermont

Il ne fallait pas énerver Clermont

Par Clément Mazella via AFP
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/12/2015 à 18:25 - Publié le 21/12/2015 à 18:16
Par Clément Mazella via AFP - Le 21/12/2015 à 18:25

CHAMPIONS CUP - Giflé à Exeter la semaine dernière, Clermont a montré qu’il avait du caractère et qu’il était toujours un grand d’Europe en rendant la monnaie de sa pièce à l'équipe anglaise (42-10). Enrouée depuis début novembre, la machine clermontoise s’est clairement relancée...

Il y a des défaites qui vous piquent sérieusement dans votre orgueil. Celle encaissée à Exeter la semaine dernière (31-14) a marqué les esprits clermontois. Oui, l’ASM était vexée après avoir rendu une aussi mauvaise copie. Il faut bien l’avouer : cela faisait belle lurette qu’on n’avait pas vu cette équipe - si habituellement entreprenante - passer autant à travers une partie. Qu’importe, les joueurs ont rapidement mis un mouchoir dessus. L’oublier... pour mieux rebondir. "On est des compétiteurs, bien sûr que notre orgueil était touché : 30 points dans la musette, pas de ballon à se mettre sous la dent, on voulait jouer et se réveiller !", confirme Morgan Parra. Le réveil a littéralement fait voler en éclats des Chiefs impuissants.

Le centre gallois de Clermont, Jonathan Davies, tente de franchir contre Exeter - 20 décembre 2015
Le centre gallois de Clermont, Jonathan Davies, tente de franchir contre Exeter - 20 décembre 2015 - AFP

Franck Azéma ne l’a pas nié : rarement il a vu ses joueurs aussi "impliqués à l’entraînement" cette semaine. Dès l’entame de match, Clermont, tout heureux de retrouver certains cadres comme Parra, Cudmore ou Kayser, a montré qui était le patron en asphyxiant totalement son adversaire. "On a mis les ingrédients qu'il fallait : contrôler le ballon, envoyer du jeu et donc moins se fatiguer à défendre", loue l’ouvreur Camille Lopez. "C'est du bon boulot", rajoute l’entraîneur de l’ASM, soulagé de voir une telle réaction de ses joueurs.

Parra: "Je suis content de notre réaction"

Outre la satisfaction, c’est un énorme soulagement qui a envahi le vestiaire auvergnat. "On est rassuré par rapport au week-end dernier ! On avait l'obligation de gagner, et avec la manière. Le bonus offensif c'est bien, on ne crache pas dessus mais l'essentiel était de s'imposer afin de poursuivre l'aventure en Champions Cup", lâche Lopez. "On était passé à côté le week-end dernier, là on gagne et avec le bonus offensif. Je suis content de notre réaction", appuie Parra. Enrayée depuis plus d’un mois, avec notamment 3 défaites lors des 5 derniers matchs, la machine clermontoise s’est clairement relancée.

Morgan Parra (Clermont) face à Exeter - 20 décembre 2015
Morgan Parra (Clermont) face à Exeter - 20 décembre 2015 - AFP

"Maintenant il faut qu'on soit plus régulier dans l'engagement", prévient Lopez. Dimanche, l’ASM passera un autre test en la matière avec la venue du Racing 92, toujours redoutable dans le combat. L’ouvreur international voit même plus loin : "On a un gros mois de janvier". Difficile de lui donner tort avec un calendrier chargé : déplacements à Agen et Bordeaux-Bègles, réception de Toulouse, déplacement aux Ospreys, réceptions de l’UBB et Montpellier. Mais avec le visage affiché face à Exeter, Clermont a toutes les armes pour bien le gérer...

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×