Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Aux Ospreys, le tube Dan Biggar continue

Aux Ospreys, le tube Biggar continue
Par AFP

Mis à jourLe 15/01/2016 à 10:14

Publiéle 15/01/2016 à 10:14

Mis à jourLe 15/01/2016 à 10:14

Publiéle 15/01/2016 à 10:14

Article de AFP
Dans cet article

CHAMPIONS CUP - L'ouvreur gallois des Ospreys Dan Biggar, surnommé "Biggarena" en référence au célèbre tube latino de l'été 1993, surfe depuis une Coupe du monde impressionnante sur une popularité nouvelle après avoir enfin confirmé les espoirs placés en lui.

Son surnom, l'ouvreur gallois de 26 ans, Dan Biggar, le doit à sa gestuelle particulière au moment de buter, qui le voit, regard fixé sur le ballon, se dandiner sur ses pieds tout en se touchant alternativement les épaules avec le bras inversé puis le front. La routine, coquasse, lui a longtemps attiré au mieux des moqueries sympathiques. Mais elle est depuis peu devenu la vraie marque de fabrique d'un buteur au jeu au pied fiable et bon animateur. Avant de recevoir vendredi en Coupe d'Europe Clermont, le N.10 des Ospreys est en effet l'actuel meilleur marqueur continental avec 60 points.

Dan Biggar (pays de Galles) - 26 septembre 2015
Dan Biggar (pays de Galles) - 26 septembre 2015 - AFP

McGeechan: "Sans lui, le pays de Galles n'aurait pas atteint les quarts"

Sa transformation semble remonter à l'automne, pendant la Coupe du monde, alors que ce prodige annoncé du rugby gallois n'avait pas toujours brillé jusque-là par sa constance au plus haut niveau. International depuis novembre 2008, à l'âge de 19 ans, l'ouvreur aux 39 capes manque ainsi le rendez-vous planétaire de 2011 pour s'être un peu perdu en route les 18 mois précédents. "Dan a parfois été sifflé par ses supporters", expliquait, affectueux, son compatriote et coéquipier aux Ospreys Alun Wyn Jones. "Ils pensaient qu'il n'était qu'un bougre insolent. Moi je pense que c'est l'une de ses meilleures qualités!"

Encore présenté trop gestionnaire avant le Mondial-2015, il s'y révèle pourtant au meilleur moment alors que l'absence de l'habituel buteur Leigh Halfpenny est pressentie comme un drame national. "Tout le monde disait que l'équipe ne s'en remettrait pas mais Biggar s'est élevé pour faire un travail aussi remarquable", assurait ainsi ensuite l'Ecossais Sir Ian McGeechan, ex-Lion britannique et irlandais. "Sans lui, le pays de Galles n'aurait pas atteint les quarts".

Dan Biggar pendant son fameux rituel avant de buter
Dan Biggar pendant son fameux rituel avant de buter - Icon Sport

Wood: "Il est bien meilleur que Sexton en ce moment"

Biggar a ainsi fini son tournoi avec 56 points, dont 23 inscrits face à l'Angleterre, contre qui il a passé la pénalité de la gagne, en poules (28-25), de près de 50 mètres et au bout d'un match éprouvant. "Il est exceptionnel face aux perches, et ce depuis son plus jeune âge", estimait même alors Neil Jenkins, légende galloise du poste, dans l'encadrement national aujourd'hui. "À 15 ans, il a intégré le centre de formation dans lequel j'entraînais, et il a toujours été très bon. Il n'a jamais eu besoin de trop travailler sa technique. Il a un bon état d'esprit et d'excellentes compétences de buteur".

En décembre, après avoir prolongé jusqu'en 2019 un contrat fédéral qu'il avait été le premier à parapher en mars, il est même désigné personnalité sportive galloise de l'année par la BBC, devant la star mondiale du football Gareth Bale. "Quand je me retourne sur ces moments difficiles, c'est une bonne expérience", appréciait-il après cette nouvelle reconnaissance. "Ils ont fait ce que je suis. Je remercie ma carrière de ne pas avoir connu une ascension linéaire". "Il y a eu des pics, des coups du sort aussi, et ma confiance vient de ma capacité à me prouver que je pouvais rester fort dans les mauvais moments, quand j'ai eu des soucis techniques qui m'ont touché émotionnellement et m'ont laissé penser qu'on m'avait laissé tomber", ajoutait-il.

Dan Biggar (pays de Galles ) - 26 septembre 2015
Dan Biggar (pays de Galles ) - 26 septembre 2015 - Icon Sport

"Selon moi, il est bien meilleur que (Jonathan) Sexton (ouvreur de l'Irlande) en ce moment", s'enthousiasmait même début janvier l'ex-capitaine irlandais Keith Wood, pourtant réputé très patriotique. "Il est plus régulier, il est courageux, il bute bien, il court, il plaque et il suit même ses propres coups au pied. J'aime regarder jouer Biggar. Buter avec autant de précisions, cela m'impressionne. Ce gars est fait d'acier".

0 commentaire
Vous lisez :