Sébastien Vahaamahina, le deuxième ligne de Clermont - Icon Sport
Champions Cup

Champins Cup - Dans un match "quasiment éliminatoire", Clermont ne se donne pas le droit à l'erreur

Dans un match "quasiment éliminatoire", Clermont ne se donne pas le droit à l'erreur
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/01/2016 à 09:58 - Publié le 08/01/2016 à 09:57
Par Julien TEILLER - Le 08/01/2016 à 09:58

Dans une poule plus homogène que prévu, Clermont peut prendre les commandes en s'imposant à Bordeaux ce vendredi. C'est l'objectif affiché par les Auvergnats, qui abordent ce match comme s'il était éliminatoire. En quête de certitudes après trois mois en dents de scie.

"On a fait le boulot, mais rien de magique" . La victoire à Agen, après la défaite à domicile contre le Racing, n'a qu'à moitié rassuré l'entraîneur clermontois, Franck Azéma. "On a été capables d'avoir une réaction, c'est positif, mais j'aimerais qu'on soit capables de garder cette intensité". Le coach attend de ses joueurs qu'ils soient capables, ce vendredi soir à Bordeaux, d'enchaîner une deuxième victoire de suite pour la première fois depuis trois mois.

Puisqu'on dit que l'on joue comme on s'entraîne, les Auvergnats ont modifié leur quotidien, en espérant transposer ces nouveautés sur le terrain. "On travaille pour trouver des repères. On a changé certaines habitudes, dans les entraînements et la vie de groupe pour ne pas s'enfermer dans la routine", confie le demi de mêlée, Morgan Parra. "C'est un gros mois qui nous attend, et on doit changer nos habitudes en restant constants".

Morgan Parra (Clermont) face à Exeter - 20 décembre 2015
Morgan Parra (Clermont) face à Exeter - 20 décembre 2015 - AFP

Trois semaines pour être fixé

Après le report de la première journée de la compétition au lendemain des attentats de Paris, trois weekends de Coupe d'Europe vont s'enchaîner. Et dans trois semaines, l'ASM Clermont saura où elle en est. En quarts de finale, comme chaque année depuis 5 ans ? Probablement, car Clermont a l'expérience et l'effectif pour sortir de cette poule, surprenante d'homogénéité. En cas de victoire ce vendredi à Chaban-Delmas, l'ASM prendrait la tête, ou resterait à égalité avec ses trois adversaires (2V/2D) en cas de défaite.

Ce n'est donc pas exactement le cas, mais le coach a préparé ce déplacement en Gironde comme un match "quasiment éliminatoire, comme à chaque fois dans cette compétition". Et les joueurs ont haussé leur niveau d'implication dans cette courte semaine d'entraînement. "J'ai senti de la concentration, un focus des joueurs. L'attitude est différente, comme à chaque fois que l'on approche de ces matches, mais il va falloir que ça se vérifie sur le terrain".

Nao Nakaitaci (Clermont) face à Exeter - 12 décembre 2015
Nao Nakaitaci (Clermont) face à Exeter - 12 décembre 2015 - AFP

Des retours à Clermont, du changement à Bordeaux

Pour Bordeaux, le mince espoir de qualification qui existe encore en cas de sans-faute doit paraître bien mince à Raphaël Ibanez, qui a largement fait tourner son effectif, et se passe de quelques cadres (Guitoune, Ashley-Cooper, Connor, Marais, Avei, ou Rey). Reste tout de même une redoutable équipe, soutenue par un plein stade de 35 000 places, dont les Auvergnats se méfient. "C'est l'équipe la plus régulière de ces dernière semaines. En termes de volume de jeu et d'intensité, elle est au top en championnat. Ils sont forts sur les bases et il y a plus de liant dans leur jeu qu'il y a quelques semaines", prévient Azéma.

Son demi de mêlée acquiesce, avec respect. "C'est une équipe fidèle à elle-même, qui produit du beau jeu avec des mecs qui tentent, capable de mettre beaucoup de défenses en difficulté. Ils découvrent la compétition cette année, et ils la jouent entre guillemets sans pression. Nous voulons nous qualifier, mais autant qu'eux". A Clermont, Azéma peut aligner pour la première fois une ligne de trois-quarts extrêmement séduisante, avec Fofana de retour associé à Davies, Strettle, Nakaitaci et Abendanon.

Wesley Fofana (Clermont) de retour au centre
Wesley Fofana (Clermont) de retour au centre - Icon Sport

Rassuré sur l'état de ses ischio-jambiers, le centre international a faim de jeu et annonce la couleur. "J'ai très envie de retrouver le terrain, c'est là que je suis le mieux. Ils sont bien en forme, c'est parfait. Ça nous motive encore plus, et on va là-bas pour gagner". Si Clermont ne retombe pas dans les travers qui l'ont fait céder à Exeter, ou face à Toulon et au Racing, les ambitions de Wesley Fofana n'ont rien d'irréalistes. Sinon, le déplacement chez les Ospreys deviendrait pour le coup vraiment décisif.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×