Icon Sport

Bordeaux-Bègles/Clermont (10-28) - L'ASM a désormais toutes les cartes en main

Clermont a remis les choses à l'endroit et a désormais toutes les cartes en main

Le 08/01/2016 à 23:15

COUPE D'EUROPE - Plus appliqué et discipliné, Clermont a remporté une précieuse victoire sur les terres de Bordeaux-Bègles (10-28). Après 4 journées, l'ASM prend les commandes de la poule 2 et a donc son avenir entre ses mains. Pour l'UBB, c'est terminé.

En ce mois de janvier, les clubs français engagés en Champions Cup jouent gros. A la suite des attentats de Paris, plusieurs matchs ont été reportés. Clermont, l’un des favoris de cette compétition, avait l’occasion ce vendredi soir de prendre les commandes de la poule 2. C’est chose faite grâce à ce succès au stade Chaban-Delmas (10-28). Une victoire logique, mais pas de bonus offensif pour les Auvergnats, qui ont évolué en supériorité numérique pendant les trente dernières minutes. Côté bordelo-béglais, les quinze joueurs alignés par Raphaël Ibanez ont bien résisté, mais ont finalement plié face aux assauts clermontois. L’UBB, qui conservait avant cette rencontre un mince espoir de qualification, est éliminée de la Champions Cup.

Grâce à sa victoire face aux Ospreys le 19 décembre dernier, l’Union Bordeaux-Bègles était toujours en course pour une qualification en quarts de finale de sa "première" Coupe d’Europe (historiquement, le CABBG avait participé à la première édition en 1996, NDLR). Étrangement, le staff choisissait d’aligner une équipe "bis" pour recevoir Clermont, avec pas moins de quatorze changements par rapport au dernier match, et les absences d’Avei, Guitoune ou encore Ashley-Cooper entre autres. Côté clermontois en revanche, une équipe très compétitive, et des Jaunards bien décidés à prendre le pouvoir dans cette poule dominée avant ce match par les Ospreys. Parfois empruntés, les hommes de Franck Azéma ont tardé à scorer, sur un essai de Nick Abendanon (17e), avant que Maynadier n’égalise à 10 partout à la demi-heure de jeu. L’ancien joueur d’Albi était à la conclusion d’un gros travail des avants girondins. Mais lorsque les Clermontois parviennent à enchaîner plusieurs temps de jeu, il devient difficile de les arrêter. Après de nombreux temps de jeu, Camille Lopez s’infiltre et redonne l’avantage aux siens juste avant la pause (38e).

"Le match s’est arrêté à la 50e"

Avant d’aller défier les Ospreys le week-end prochain en terre galloise, les Clermontois avaient intérêt à faire le plein de points face à Bordeaux-Bègles. Et lorsque M.Fitzgibbon sortait un carton rouge pour un coup de tête de Julien Ledevedec (50e), on s’attendait à voir Clermont assommer son adversaire, d’autant que Gomez Kodela écopait d’un carton jaune 5 minutes plus tard pour un plaquage à l’épaule. Mais même à treize, les joueurs de l’UBB sont parvenus à contenir les assauts adverses. Maynadier était même tout proche de doubler la mise à l’heure de jeu, mais le talonneur de 27 ans ne parvenait pas à aplatir.

A la fin du match Raphaël Ibanez, amer, estimait que le match s’était "arrêté à la 50e minute". Malgré tout, son équipe est parvenue à empêcher Clermont de repartir avec un point de bonus offensif, malgré un essai de Nakaitaci (69e). Les Clermontois qui n’ont réussi à asseoir leur domination que de manière épisodique au cours de cette rencontre, et qui ont parfois pêché dans la finition. Franck Azéma a une semaine pour remobiliser ses troupes, et aller chercher une sixième qualification consécutive pour les phases finales de la grande Coupe d’Europe. En cas de victoire face aux Ospreys, elles s’assureraient quasiment la première place du groupe. Quant aux joueurs de l’UBB, ils joueront désormais pour l’honneur, et retrouveront Clermont le 24 janvier, pour le dernier match de poule.

Camille Lopez (Clermont) face à l'UBB - 8 janvier 2016

Camille Lopez (Clermont) face à l'UBB - 8 janvier 2016AFP

0
0