Guillaume Bernad - bayonne biarritz - 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
European Challenge Cup > - Fusion Biarritz-Bayonne

Rapprochement Biarritz-Bayonne - Guillaume Bernad: "Les choses sont à présent claires"

Bernad: "Les choses sont à présent claires"

Par Fabien Pomiès via Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/12/2013 à 18:05 -
Par Fabien Pomiès via Midi Olympique - Le 11/12/2013 à 18:05
Auteur d’un essai pour son retour à la compétition contre les Italiens de Viadana, le flanker bayonnais Guillaume Bernad a appris ce mercredi l’annonce de l’abandon du projet du rapprochement des deux clubs basques.

Comment avez-vous réagi quand vous avez appris l’abandon du projet de rapprochement entre l’Aviron bayonnais et le Biarritz olympique ?

Guillaume BERNAD: Les choses sont à présent claires: nous savons où nous allons. C’est une bonne choses pour tous les salariés du club, mais aussi les bénévoles, les supporters, et même pour nous, joueurs, puisque la perspective d’une fusion supposait qu’une moitié de chaque effectif allait devoir partir. Maintenant, nous n’avons plus qu’à nous concentrer sur le seul objectif qui tient: celui de sauver le club.

En avez-vous parlé entre joueurs ?

G.B.: Non, pas de façon collective car nous étions en repos aujourd’hui (mercredi, NDLR). Mais les nouvelles vont vite, vous savez ! L’information est passée rapidement... Nous allons enfin tourner la page sur cet épisode.

Contre Viadana, vous avez retrouvé les terrains et marqué un essai. Quel effet cela vous a fait ?

G.B.: Enormément de bien ! Tant d’un point de vue physique que mental. C’était bon de retoucher le ballon, retrouver le contact dans un vrai contexte de match. Ca change vraiment de l’entraînement.

Qu’avez-vous retiré de ce match ?

G.B.: Des choses simples, le plaisir d’une victoire, de retrouver dans le vestiaire après un succès... En ces temps agités, cela nous a fait le plus grand bien. Cette parenthèse européenne doit nous aider à préparer notre déplacement à Oyonnax, qui sera un match crucial pour le maintien. Cette rencontre opposera le douzième au treizième au classement. Lors de la première journée, nous avons remporté une victoire à cinq points contre eux à Jean-Dauger. Connaissant Christophe Urios, qui m’a entraîné à Castres, et l’état d’esprit qui anime son groupe, je sais qu’ils voudront récupérer ces points.

Quel est votre objectif pour la suite de l’Amlin Cup ?

G.B.: Nous pouvons encore nous qualifier. Il nous faudra gagner en Italie, puis vaincre Grenoble à domicile. Ensuite, nous recevrons les Wasps. Si nous travaillons bien sur les deux matchs européens à venir, tout est possible.

 
 

commentaires


  • enaut6412/12/2013 20:09

    @afflelouvsperdra sûrement mais pour l instant occupe toi des tiens

  • MrBrouks12/12/2013 14:16

    pour revoir un bayonne ambitieux et fier il va falloir faire jouer les Bayonnais, et non les Agenais archi dépassé par le niveau du top 14.

  • afflelouvsperdra12/12/2013 12:47

    Il est bien naïf. Afflelou vous perdra on en reparlera.