Shaun Sowerby - grenoble - janvier 2013 - Icon Sport
 
Transferts > - Grenoble

Grenoble - Shaun Sowerby: "J'arrête en fin de saison"

Sowerby: "J'arrête en fin de saison"

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/02/2014 à 14:25 -
Par Fabien Pomiès - Le 11/02/2014 à 14:25
Quatre fois champion de France et une fois champion d'Europe, le troisième ligne sud-africain, Shaun Sowerby (35 ans, 1 sélection), blessé depuis avril 2013, annonce qu'il mettra fin à sa carrière de joueur en juin sans pour autant quitter le monde du rugby.
 

Où êtes-vous physiquement ?

Shaun SOWERBY: C'est difficile, j'ai une pubalgie pour laquelle j'ai eu deux opérations et j'ai été aussi plusieurs fois infiltré. C'est une blessure pas évidente. Je n'ai pas couru depuis le mois d'avril. Je lutte. Des fois c'est douloureux parce qu"il ne faut pas oublier que tu t'entraînes quand même, tu as des exercices, un protocole à suivre et c'est un travail assez exigeant, intense. Normalement, c'est prévu que je reprenne la course à la fin du mois, après on verra.

A quand remonte votre dernier match avec le FCG ?

S.S.: Contre Toulon au Stade des Alpes l'année dernière (le 20 avril 2013, le FCG l'avait emporté 25-24, ndlr).

Moralement, cette situation doit être compliquée à vivre...

S.S.: Toutes les blessures sont dures pour moi comme pour les autres joueurs. C'est frustrant. Il faut rester positif, tu n'as pas le choix. Après je n'ai pas 20 ans. Ce qui est bien avec le rugby, c'est qu'on apprend avec les expériences, on comprend comment gérer certaines situations. Le rugbyman comme tous les autres sportifs se blesse souvent et ça fait partie du sport.

Est-ce que vous espérez rejouer en Top 14 avant la fin de saison ?

S.S.: Mon but, c'est de recourir sans douleur. Après je pourrai penser à ça. Un match de rugby c'est très exigeant, il ne faut donc pas penser à rejouer alors que tu ne peux pas faire un footing sans être gêné.

Selon nos informations, vous allez arrêter votre carrière à la fin de la saison. Est-ce que vous confirmez ?

S.S.: Oui, c'était déjà prévu qu'après mes deux ans de contrat à Grenoble, j'arrêterai ma carrière de joueur. La blessure a juste confirmé cette décision. Il peut y avoir le cas où tu te sens bien même si tu es vieux (sic), tu peux pousser pour un an de plus, pour moi ce n'était pas ça. Je pense même que j'ai continué un an de trop.

" Je veux devenir entraîneur"

Comment jugez-vous votre passage à Grenoble et en France plus généralement ?

S.S.: Ça s'est bien passé la saison dernière, après je n'ai pas joué autant que je voulais, c'est comme ça. J'étais blessé. J'ai essayé d'apporter en dehors du terrain. Ça fait 10 ans que je suis en France. J'ai joué à Paris, à Toulouse et à Grenoble. J'ai rencontré des gens très compétents, je me suis fait beaucoup d'amis, j'ai pris beaucoup de plaisir, j'ai fait que ce que j'aime, c'est le plus important.

Qu'allez-vous faire la saison prochaine ?

S.S.: Cela fait quelques années déjà que je veux devenir entraîneur. Je suis une formation depuis déjà 8 ou 9 mois, vu que j'ai le temps à côté pour le faire parce que je suis blessé. Je me prépare pour ça. Je passe mes diplômes d'entraîneur.

Souhaiteriez-vous entraîner en Afrique du Sud ou en France ?

S.S.: C'est difficile à dire. Je suis encore en contrat jusqu'au mois de juin, je suis à Grenoble jusque là. Entre-temps, je cherche. En France, ça serait bien. Je connais bien le championnat, les joueurs, mais ça dépend surtout des opportunités que je peux avoir.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×