Guillaume Namy - Brive-Racing - 23 décembre 2013 - Icon Sport
 
European Challenge Cup > - Brive

Challenge européen, CABCL, Bath-Brive - Guillaume Namy: "On va jouer notre carte à fond"

Namy: "On va jouer notre carte à fond"
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/04/2014 à 17:42 -
Par Thomas PEROTTO - Le 02/04/2014 à 17:42

Sauvé depuis sa victoire contre Clermont, Brive s'en va défier Bath en quart de finale du Challenge européen. L'ailier Guillaume Namy évoque ce rendez-vous. L'ambiance positive autour du groupe corrézien peut faire pencher la balance du bon côté...

 

Avez-vous la satisfaction du devoir accompli après votre victoire contre Clermont, synonyme de maintien en Top 14 ?

Guillaume NAMY: Peut-être pas la satisfaction du devoir accompli, mais on était très heureux. Cela a fait beaucoup de bien à tout le monde, mais on avait surtout de la fatigue (rires). On a beaucoup cravaché en fin de match, on a couru un peu partout, il y avait quelques blessés. Mais quand on gagne, on est toujours un peu moins fatigué...

Quelle a été la principale force de ce groupe tout au long de la saison ?

G.N.: C'est un état d'esprit, c'est vraiment cette solidarité entre nous. Depuis le début de l'année, on a vraiment une ambiance positive, où on déconne en dehors, et sur le terrain on arrive à être sérieux. On met tout cet enthousiasme au service de notre performance. C'est vraiment cet état d'esprit qui nous anime.

L'équipe s'est-elle vite projetée sur le quart de finale de Challenge face à Bath ? Avez-vous le sentiment de pouvoir le jouer plus libéré grâce au maintien acquis en Top 14 ?

G.N.: On s'est projeté sur ce match dès mardi, le lundi c'était repos. C'est clair que nous allons bénéficier de cette ambiance positive. Nous abordons ce match dans un état d'esprit de fête, avec l'envie de faire quelque chose, même si ce sera très difficile. Bath est une grosse équipe, nous l'avons vu à la vidéo. C'est vraiment que du bonus.

" Le poste d'ailier n'est pas mon poste de formation. Il a fallu que je m'y adapte sur ces trois dernières années."

Y a-t-il un bon coup à faire en Angleterre ?

G.N.: Bien sûr ! C'est un match à élimination directe, tout est possible. On va jouer notre carte à fond, sans calculer.

A titre personnel, êtes-vous satisfait de la confiance accordé par le staff tout au long de cette saison ?

G.N.: Je suis très content d'avoir pu enchaîner les matches avec cette équipe. Je me suis régalé dans ce groupe. Ça m'a fait beaucoup de bien, je sortais de trois ans difficiles avec plein de blessures. Je n'ai pas fait trop de changements pourtant, il fallait juste que je laisse passer un peu le temps, que je mange mon pain noir. Je n'ai rien changé au niveau de ma préparation. Il y a simplement plus de communication avec le staff médical, les entraîneurs et le préparateur physique.

Comment jugez-vous votre évolution ces dernières années ?

G.N.: Je cherche toujours à progresser, à m'améliorer. Le poste d'ailier n'est pas mon poste de formation. Il a fallu que je m'y adapte sur ces trois dernières années. Je commence à bien me sentir. Il faut encore que je m'adapte plus vite à certaines situations de jeu.

 
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×