Challenge Européen

Finale Challenge européen, Leinster-Stade français: Signer un exploit majuscule


Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 17/05/2013 à 20:45 -
Par Midi Olympique - Le 17/05/2013 à 20:45
Stade français: Signer un exploit majusculeLe Leinster reçoit le Stade français à Dublin lors de la finale de l'Amlin Cup. Une victoire des Parisiens face aux champions d'Europe en titre serait un exploit historique. Non seulement, les Dublinois n'ont jamais perdu une finale européenne mais ils sont en course pour un quatrième sacre en quatre saisons. S'ils gagnent, les Parisiens sauvent leur saison par un titre et joueront la H Cup.
 
Icon Sport

Champion d’Europe en titre, le Leinster a vécu une réelle désillusion en quittant la H Cup dès les phases de poules. Dès lors, les Irlandais ont tout misé sur l’Amlin Cup pour sauver leur saison et inscrire un nouveau trophée à leur gigantesque palmarès. Annoncés comme favoris, ils sont donc entrés dans la compétition en quart de finale où ils ont éliminé les Wasps puis Biarritz, nettement (44-16). De leur côté, les Parisiens ont suivi un cursus classique en sortant des phases de poules avec une seule défaite. En quart de finale, malgré un déplacement périlleux sur le terrain de Bath, le Stade français a réalisé un match référence qui l'a mis en confiance. En demie, ils gagnaient in-extremis à Perpignan grâce notamment à une pénalité de Jérôme Porical de 60 mètres.

Ce sont donc des Irlandais revanchards qui joueront en plus dans leur propre stade et voudront absolument s’emparer de l’Amlin Cup, devant leurs supporters certainement déçus de leur prestation en H Cup cette saison. A l’image de la performance réussie par Chelsea cette semaine, les Irlandais pourraient réaliser l’exploit de remporter la Coupe d’Europe de "première division" puis la saison d’après celle de "deuxième division". Sauf qu’au rugby, ce doublé inédit a déjà été réalisé par les Wasps, mais dans le sens inverse, l’Amlin Cup en 2003 et la H Cup en 2004.

Pour le Stade français, cette Amlin Cup revêt un tout autre enjeu. Le club parisien est à l’aube d’une nouvelle ère. Avec un recrutement quatre étoiles, le club de Thomas Savare nourrit de solides ambitions pour l’an prochain. La possibilité de jouer la H Cup l’an prochain est donc un objectif qui pourrait largement servir les intérêts parisiens. Mais un titre cette année en Amlin Cup peut aussi venir compenser la saison médiocre réalisée par les Parisiens, sevrés de titre depuis le bouclier de Brennus glané en 2007. Cependant, les coéquipiers de Sergio Parisse sont victimes d’une véritable malédiction pendant les finales européennes car sur trois jouées, les Rose et Bleu en ont perdu trois. Un titre pour tout changer ?

ILS ONT DIT :

Icon Sport

Battu en finale en 2011 par les Harlequins, le Stade français ne veut pas revivre une nouvelle désillusion. Même si les Parisiens seront dans la peau de l’outsider. "On y va pour faire le match de notre vie. Les joueurs nous surprennent agréablement depuis pas mal de temps, je suis impressionné par ce qu'ils ont fait dans cette fin de saison. On y va parce qu'on n'a rien à perdre, parce qu'on a mérité cette finale. Dans l'histoire d'un joueur, d'un entraîneur, d'un club, ça compte. Ce ne sont pas des moments qu'on peut galvauder", a clamé l’entraîneur des trois-quarts, Christophe Laussucq. Son homologue des avants, David Auradou, reconnait que ce serait un véritable exploit que de s’imposer à Dublin, qualifiant le Leinster "d’archi-favori". Joe Schmidt, le technicien de la province irlandaise, se veut pour sa part sur ses gardes et craint notamment plusieurs joueurs parisiens. "J’ai beaucoup de respect, particulièrement pour Jérôme Porical. Il y a quelques années, il a très bien tapé contre nous quand j’étais à Clermont. Il a bien tapé pour gagner la finale. Il fait partie des joueurs que je connais bien, avec le troisième ligne Rabadan, et ce joueur énorme qu'est Sergio Parisse. Parisse face à Heaslip, je crois que cela va être un grand défi pour tous les deux."

LES ÉQUIPES

Icon Sport

Les deux équipes comptent des absents majeurs dans leur quinze de départ. Côté parisien, Jérôme Fillol est toujours suspendu pour son crachat sur Stringer en quart de finale. L’habituel capitaine Pascal Papé est toujours blessé tout comme Antoine Burban et David Attoub. Felipe Contepomi, Alexandre Flanquart, Olivier Missoup et Martin Rodriguez Gurruchaga ne sont pas qualifiés pour cette compétition. Du côté du Leinster, Joe Schmidt a du composer avec les forfaits de O’Driscoll et d’Arcy qui forment sa paire de centre habituelle. Du coup, c’est le jeune Ian Madigan qui sera associé à l’habituel ailier Mac Fadden. L’entraineur néo-zélandais a aussi choisi de placer Healy et Cullen sur le banc. Il compte sur leurs entrées en cours de match pour inverser la tendance ou carrément tuer le match. Kearney et Sexton seront bien titulaires.

LA STAT

1 - C’est la première fois que le Stade français et le Leinster, deux clubs majeurs de l’hémisphère nord depuis la création des coupe d’Europe, se rencontrent en phase finale. Par contre, leurs chemins s’étaient déjà croisés au cours de la saison 1999/2000 et 1998/1999 durant les phases de poule de la H Cup. Le bilan est de trois victoires à une pour les Parisiens dont une très belle le 12 décembre 1999 (39 à 6) grâce à Christophe Dominici étincelant. 

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×