Yohan VIVALDA - 20.10.2012 - Perpignan / Gernika - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Challenge: l'Usap et Paris en porte-drapeaux

Challenge: l'Usap et Paris en porte-drapeaux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/01/2013 à 15:37 -
Par Rugbyrama - Le 09/01/2013 à 15:37
Perpignan en passe de se qualifier, le Stade français qui peut assurer un quart à domicile... Seuls deux clubs français sont objectivement en position de s'inviter en phase finale de Challenge européen. Voici un point complet sur la compétition, groupe par groupe, à deux journées de la phase de poule.

Poule 1 : Montois et Bordelais pour l'honneur

Mont-de-Marsan et l'Union Bordeaux-Bègles, respectivement avant-derniers et derniers du groupe, n'ont plus rien à espérer de cette compétition. Toutefois, les deux équipes, qui devraient en profiter pour faire tourner leur effectif, voudront certainement terminer la première phase la tête haute. Le meilleur moyen pour les Montois serait d'offrir une deuxième victoire à domicile à leurs supporters, ce jeudi soir, contre les London Irish. Les Landais s'assureraient ainsi de laisser la place de lanterne rouge à l'UBB. Un club girondin qui aura sûrement à cœur de ne pas finir avec zéro succès au compteur. S'il battait vendredi à domicile Gloucester, le leader, il réaliserait un joli coup.

Poule 2 : L'Usap maître de son destin

En battant Worcester de sept points (13-6) lors de sa dernière sortie européenne, Perpignan a fait le plus dur. En devançant désormais le club anglais au point-average (les deux formations sont à égalité à la première place), les Catalans n'ont plus besoin que de deux victoires bonifiées pour s'assurer une place en quart de finale. Et avec un déplacement sur le terrain de la faible équipe espagnole de Gernika samedi puis la réception des modestes Italiens de Rovigo la semaine suivante, les hommes de Marc Delpoux, s'il leur sera dur d'arracher un quart à domicile, ont largement les moyens d'atteindre un des objectifs fixés par leurs dirigeants en début de saison.

Poule 3 : Bayonne éliminé... ou presque

Bayonne ne se fait plus d'illusions. Tenus en échec à Jean-Dauger (13-13) puis défaits aux Wasps lors de la double-confrontation face aux Anglais, les Basques comptent maintenant cinq points de retard sur les Londoniens au classement. Sachant que ces derniers vont recevoir les Italiens de Mogliano ce week-end, les chances de qualification de l'Aviron sont quasiment nulles. Alors l'objectif des hommes du duo Lanta-Deylaud chercheront surtout à s'imposer à domicile contre les Newport Gwent Dragons ce jeudi soir pour terminer à une honorable deuxième place dans ce groupe.

Poule 4 : Agen doit laver l'affront

Piteusement défait à Bucarest il y a un peu plus d'un mois, le SUALG, malgré sa large victoire contre ces mêmes Roumains la semaine suivante (39-9), n'a plus aucune chance de se qualifier pour les quarts de finale. Mais les Agenais doivent au moins sauver leur honneur. Le minimum serait de conserver la deuxième place de la poule qu'ils occupent actuellement, avec trois longueurs d'avance sur Bucarest. S'ils pourront faire le plein à l'occasion de la réception de Calvisano lors de la dernière journée, ils tacheront déjà de rivaliser samedi sur la pelouse de Bath, premier de la poule.

Poule 5 : Paris vise le quart à domicile

Leader de son groupe avec huit longueurs d'avance, le Stade français est en excellente position en vue d'une qualification pour les quarts évidemment mais surtout pour recevoir à ce stade de la compétition. Ce qui, bien sûr, représente un avantage certain. Les quatre meilleurs premiers de poule auront ce privilège. Actuellement, le club parisien possède le deuxième bilan le plus prolifique. Mais un déplacement périlleux à Grenoble, samedi soir, se profile. Même si le FCG, qui occupe la deuxième place du groupe, devrait largement faire tourner son effectif. Toutefois, avant un déplacement à Prato, les Isérois voudront forcément s'offrir un ultime succès à la maison.