Manu Ahotaeiloa - Bayonne - 5 janvier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Bayonne-Newport (25-22) - Bayonne à l'orgueil

Bayonne à l'orgueil

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/01/2013 à 23:13 -
Par Rugbyrama - Le 10/01/2013 à 23:13
Grâce à un essai de Phillips en fin de match, Bayonne a arraché au forceps la victoire face aux Gallois de Newport (25-22). Toujours bon pour la confiance.

Même si l’espoir était infime, les Bayonnais pouvaient toujours espérer se qualifier pour les quarts de finale avant ce match. Pour cela, il fallait que les hommes de Christian Lanta et Christophe Deylaud s’imposent avec le point de bonus offensif, tout en espérant un faux pas des London Wasps samedi face à Mogliano. Le cas de figure était le même pour les Gallois, possédant eux aussi onze points au classement avant cette cinquième journée. Et ce sont les Basques qui s’imposent (25-22), et qui peuvent garder un mince espoir de qualification.

Mais pour cette rencontre, le staff bayonnais avait décidé de procéder à une large revue d’effectif, avec les jeunes Rouet et Fuster, Lovobalavu titulaire suite à sa blessure à un mollet et Gerber occupant un poste inhabituel pour lui, celui d’arrière. Alors, fautes d’automatismes ou non, la ligne de trois-quarts des Basques se montrait peu à son avantage dans cette première mi-temps. Ce sont pourtant les Basques qui allaient ouvrir le score, grâce à une pénalité de Potgieter (2e, 3-0). Mais les hommes du président Afflelou allaient ensuite connaître les plus grandes peines du monde à se dégager de leur camp et de se sortir de la pression galloise. Et ils allaient en plus commettre des erreurs qui remettaient les Dragons dans le match. Prydie allait tout d’abord égaliser (10e, 3-3). Puis les Gallois allaient marquer un essai casquette à la suite d'un dégagement contré de Jacques Louis Potgieter (10-6, 22e). Se montrant plus réaliste que son adversaire du jour, Newport pouvait encore compter sur la botte de son arrière Tom Prydie, qui allait passer deux pénalités supplémentaires pour porter le score à 16 à 6 à la mi-temps.

Les Bayonnais remontent un écart de 13 points

Mais les hommes de Christian Lanta et Christophe Deylaud se montraient beaucoup plus fringants en seconde période. S’ils concédaient une nouvelle pénalité à la reprise (19-6, 52e), ils allaient ensuite mettre la machine en marche. Les rentrées conjuguées de Roumieu et de Tialata faisaient beaucoup de bien à la mêlée bayonnaise. Le talonneur allait d’ailleurs marquer l’essai de la révolte, et ainsi remettre ses hommes dans le match (19-13, 54e). Les Basques dominaient ensuite complètement la fin de rencontre. Leurs efforts se voyaient récompensés par un essai de Gerber à quinze minutes du terme. Malheureusement pour eux, la transformation ratée de Matthieu Ugalde et la pénalité deux minutes plus tard de Tom Prydie permettaient aux Dragons de rester toujours devant au score (68e, 22-18). La délivrance intervenait finalement avec un essai de Mike Phillips, qui crucifiait ses compatriotes gallois après un coup franc joué rapidement (77e). A l'orgueil, Bayonne s’impose (25-22), et ce succès lui permet de garder un mince espoir de qualification. Mais le plus important réside dans le surplus de confiance engrangé.