Challenge Européen

Smith, un couteau suisse à Paris

Pour son cinquième match avec sa nouvelle équipe du Stade français, le troisième ligne George Smith sera titulaire au poste de... premier centre. Une nouvelle surprise qui témoigne de l’incroyable aisance technique de l’Australien, qui avait déjà dépanné Toulon au poste de... demi de mêlée.

 
Smith, le couteau suisse - Rugby - Challenge EuropéenRugbyrama
 

George Smith est décidément un extra-terrestre. Outre son incroyable longévité au plus haut niveau qui a fait de lui l’avant australien le plus capé de l’histoire des Wallabies (110 sélections entre 2000 et 2009, envoyant au passage, excusez du peu, le légendaire John Eales aux oubliettes), le néo-parisien est aujourd’hui en passe d’être le joueur le plus polyvalent de rugby de haut niveau. Déjà capable d’évoluer indifféremment et à très haut niveau aux trois postes de la troisième ligne, on le savait en plus capable d’évoluer... au poste de demi de mêlée.

La saison précédente, sous l’égide de Philippe Saint-André, l’incroyable Wallaby avait dépanné son équipe à plusieurs reprises en fin de rencontre pour pallier aux blessures des numéros neuf varois. Ce n’était pas une première: en Italie, Nick Mallett avait déjà aligné son flanker Mauro Bergamasco à la mêlée. Mais, à la différence du Transalpin, le pari de Smith avait été une véritable réussite. Smith avait alors prouvé à qui en doutait encore qu’il transpirait le rugby.

Repositionnement fantasque ou option à terme ?

Ce vendredi soir, les supporters toulonnais auront le plaisir de revoir celui que Saint-André avait qualifié de joueur "des plus doués de sa génération". Mais pas avec le maillot frappé du muguet. Smith a troqué le rouge pour du bleu. Le bleu du Stade français, avec qui il évoluera cette fois au poste de premier centre. Après tout, il est rapide, puissant, habile ballon en main, doté d’une excellente vision du jeu... pourquoi échouerait-il ? A l’époque, il avait laissé le demi de mêlée varois Fabien Cibray rêveur : "Il évolue systématiquement à un niveau supérieur au match. Et même quand ils montent en intensité, il est toujours au-dessus".

Ce jeudi, en conférence de presse, le manager parisien Michael Cheika a évoqué des "rotations" dans son effectif pour pallier des blessures et faire reposer quelques cadres. Verra t-on une nouvelle fois Smith au centre ? L’histoire, et surtout sa performance de vendredi, nous le dira. A bientôt 32 ans (il les fêtera le 14 juillet prochain), il a toujours l’enthousiasme d’un cadet. Alors que ce soit avec le numéro 6, 7, 8, 9, ou 12 dans le dos, l’inclassable flanker fera, une nouvelle fois ce week-end, ce pourquoi il est incroyablement doué: jouer au rugby.

 

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |