Vincent Forgues - Brive - 15 décembre 2011 - Icon Sport
 
Challenge Européen

Forgues: "A Brive, le Challenge représente beaucoup"

Forgues: "A Brive, le Challenge représente beaucoup"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/04/2012 à 11:43 -
Par Rugbyrama - Le 28/04/2012 à 11:43
Toujours à la lutte en championnat pour se sauver, Brive aborde la demi-finale de Challenge européen contre Biarritz sans pression (samedi, 16h). À l’image du troisième ligne Vincent Forgues, peu utilisé en championnat cette année, la parenthèse européenne permet de faire souffler les cadres.
 

Quel est l’état d’esprit du groupe à quelques jours de cette demi-finale de Challenge européen ?

Vincent FORGUES: Le groupe est motivé. Nous avons mis un peu le maintien et la situation du club en championnat de côté. L’équipe a tourné et les joueurs attendent ça avec beaucoup d’impatience.

Que représente cette échéance européenne alors que vous luttez pour le maintien en Top 14 ?

V.F : Cela représente beaucoup pour l’équipe qui va jouer. Nous avons à cœur de faire un gros match pour offrir au groupe et aux supporters corréziens une finale. Nous voulons prouver que le groupe vit bien ensemble. Nous avons, aussi, envie de vivre un truc très fort.

Le Challenge est également une opportunité pour certains joueurs d’avoir du temps de jeu ?

V.F : C’est vrai qu’avec le maintien cela donne pas trop l’occasion de tourner ou de faire des expériences. Le coach se repose sur une équipe, sur ce qui a marché depuis le début de la saison. C’est normal. Le fait d’avoir une demi-finale à ce moment là permet à tout le monde de rester dans le bain, motivé et en alerte pour le club.

Brive est plutôt à l’aise dans cette compétition puisque vous y êtes invaincus...

V.F : Nous aimons bien le Challenge. Ce sont des joueurs qui sont peu utilisés d’habitude, donc, il y a de la fraîcheur à la fois dans la tête et au niveau physique. C’est peut-être ce qui nous permet de sortir de gros matchs notamment en quart de finale contre Llanelli.

« Essayer de nous accrocher »

Biarritz est actuellement en pleine forme. Les redoutez-vous ?

V.F : Bien sûr, il s’agit d’une belle équipe. Nous les avons joué, déjà, deux fois en championnat et nous savons comment ils se comportent. Nous allons y aller sans pression en essayant de nous accrocher et j’espère que tout se passera bien.

Jouer à l’extérieur est forcément handicapant pour le CAB ?

V.F : Nous connaissons les ambitions des Basques, ils souhaitent gagner cette coupe et l’ont clairement annoncé. Nous sommes un peu les outsiders nous allons là-bas sans pression, donc, je ne pense pas que ce soit un handicap. Au contraire même, se sont eux qui doivent faire un résultat.

La rencontre peut-elle conditionner les deux derniers matchs en championnat ?

VF : La conditionner ? Je ne sais pas. Après il est sûr que si nous l’emportons cela pourraient nous mettre sur une dynamique positive. Nous restons sur deux échecs en Top 14, ce serait bien de renouer avec la victoire.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×