Takudzwa NGWENYA - biarritz montpellier - 5 mai 2012. - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Le triple objectif de Biarritz

Le triple objectif de Biarritz

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/05/2012 à 13:33 -
Par Rugbyrama - Le 17/05/2012 à 13:33
Biarritz affronte Toulon, vendredi (21h), dans une finale du Challenge européen cent pour cent française. L’enjeu pour les Basques est triple. Une victoire leur offrirait un ticket pour la H Cup et sauverait la saison du club. Elle permettrait, aussi, d’ouvrir le palmarès du club au niveau européen.

"Tout donner pour avoir ce titre et cette place qui nous tient tant à cœur". A elle seule, cette phrase du trois-quarts centre biarrot Damien Traille résume tout l’enjeu de cette finale européenne pour son équipe. Une victoire et le BO empocherait un ticket pour la "grande" coupe d’Europe la saison prochaine. Une compétition appréciée des Basques: "La H Cup est une compétition à part. La disputer est excitant et cela nous change de la longueur des saisons", indique le capitaine et troisième ligne Imanol Harinordoquy. Une importance relayée par le président Serge Blanco: "Nous voulons en être parce que nous voulons jouer contre les meilleures équipes, parce que c’est une tradition pour Biarritz". Une tradition c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, les Rouge et Blanc goûtent au parfum des phases européennes depuis douze ans. Les Biarrots auront forcément la volonté de ne pas briser cette série.

Malgré cette régularité, Biarritz n’a jamais remporté de titre sur la scène continentale. L’occasion est donc trop belle pour le BOPB d’ouvrir son palmarès européen et effacer les deux finales de H Cup perdues en 2006 et 2010: "Ces deux dernières finales nous laissent des regrets. Ce serait bien de ramener un titre", souligne Harinordoquy.

Harinordoquy: "Passer d’une saison pourrie à la plus réussie depuis six ans"

À la peine cette année en championnat dans lequel il a lutté jusqu’au bout pour se maintenir, Biarritz a abordé le Challenge avec un tout autre état d'esprit: "Pour nous, l’Europe est une bouffée d’oxygène", constate le demi de mêlée Dimitri Yachvili. Un succès vendredi et les hommes de Patrice Lagisquet verraient leur saison se transformer: "C’est une opportunité de passer d’une saison pourrie à la saison la plus réussie du BO depuis six ans", affirme Harinordoquy. Une situation pour le moins paradoxale.

Avec tous ces enjeux pas facile de garder la tête froide. C’est pourtant ce que s’efforce de faire les joueurs de la côte atlantique. "Ce sont des moments qu’ils faut savourer et croquer pleinement", pense le deuxième ligne Jérôme Thion. Profiter donc, sans oublier de ramener un premier trophée européen qui effacerait bien des peines et qui donnerait une nouvelle occasion de voir la H Cup du côté d’Aguilera la saison prochaine.