Challenge Européen

Biarritz s'amuse à se faire peur

Biarritz s'impose chez les Wasps (26-23) et se qualifie pour les demi-finales du Challenge européen. Mais les Basques, alors largement en tête à l'heure de jeu, se sont mis sous pression en perdant leur quatorze points d'avance. Dimitri Yachvili a sauvé son équipe grâce à un sans faute au pied.

 
Biarritz s'est fait peur - Rugby - Challenge EuropéenIcon Sport
 

On joue la 83ème minute du match, et les Wasps se mettent à la faute au sol, alors qu’ils doivent marquer pour espérer disputer les prolongations. Comme un symbole, c’est l’expérimenté et roublard Sylvain Marconnet qui tape le ballon en touche devant des supporters anglais frustrés et déçus. Jamais deux sans trois, serait-on tenté de dire. Une fois de plus, le dicton populaire a été appliqué dans ce Challenge européen. Après le Stade français et Toulon, c’est Biarritz qui s’est imposé en quarts de finale de l’Amlin Cup. Le club basque rejoint les demi-finales, qu’il jouera à domicile, face à Brive ou Llanelli. Décevant en Top 14 depuis le début de la saison, le BOPB a fait un pas en avant vers le maintien ces dernières semaines en enchainant quatre victoires consécutives et respire actuellement bien mieux.

Bouffée d'oxygène

De ce fait, les partenaires de Dimitri Yachvili abordaient ce rendez-vous européen l’esprit plutôt libre. Dans une première mi temps hachée par un rugby "ping-pong" et par beaucoup de fautes de mains, Biarritz a pris un avantage net à la pause. Grâce à deux essais, le premier de Iain Balshaw (22e, 6-7) et le deuxième du pilier sud-africain Eugène Van Staden juste après la sirène (40e, 9-17). Le deuxième acte commençait sur un faux rythme, voire sans rythme du tout, et Dimitri Yachvili - auteur d’un 6/6 au pied, et encore une fois excellent, ce n’est même plus une nécessité de le préciser - enquillait deux nouvelles pénalités (54ème, 61ème) pour donner une avance de quatorze points (9-23). Le BOPB avait un pied et un orteil en demies. Sauf que, les Wasps jusque là endormis, ont eu la bonne idée de relancer le suspens. C’est d’abord Christian Wade, le jeune (20 ans) et virevoltant ailier londonien, qui récupérait un coup de pied chanceux de Nicky Robinson (5/5 au pied) pour marquer le premier essai anglais du match (64e, 16-23). Deux minutes plus tard, à la suite d'un drop de coup d’envoi directement tapé en touche par Julien Peyrelongue, les Wasps enchaînaient les temps de jeu dans le camp adverse. Et c’est le centre Ryan Davies qui plongeait entre les poteaux pour remettre les deux équipes à égalité (66e, 23-23).

Biarritz s’est donc "amusé" à se faire peur, alors qu’il avait la main sur le ballon et la maîtrise presque parfaite de la rencontre. Notamment en mêlée, où le pack basque a fait souffrir son homologue en deuxième période. La délivrance viendra à cinq minutes de la fin, grâce à une pénalité concédée par les Wasps. Le pied magique de Dimitri Yachvili ne tremblait évidemment pas. Et le BOPB était en demi-finale. Une sacrée bouffée d’oxygène.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |