Dane Haylett-Petty - Biarritz Brive - 28 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Biarritz à une marche de la H Cup

Biarritz à une marche de la H Cup

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/04/2012 à 18:29 -
Par Rugbyrama - Le 28/04/2012 à 18:29
Sous une pluie battante, Biarritz a facilement battu Brive (19-0) et retrouvera Toulon, le 18 mai prochain, en finale du Challenge européen. Les Basques sauvent ainsi en grande partie leur saison et ne sont plus qu'à une étape de décrocher leur billet pour la prochaine H Cup.

Biarritz, qui n’est pas encore assuré de son maintien en Top 14, disputera face à Toulon la finale de la Amlin Challenge Cup. Et surtout une place en H Cup la saison prochaine. Après une saison compliquée et quelque peu manquée, les Basques s’offrent donc un véritable bol d’air frais au moment d’aborder la dernière ligne droite en championnat.

Face à des Brivistes dans la même configuration, jamais les coéquipiers de Traille n’auront tremblé. En possession du ballon une grande partie du temps, ils ont régné en maîtres durant une grande partie de la rencontre, jouée dans des conditions climatiques très difficiles avec une pluie incessante. Notamment grâce à une conquête en mêlée fiable et surtout un jeu au pied beaucoup plus performant que les Corréziens. Ces derniers ont en effet connu un déchet bien trop important dans ce secteur de jeu, rendant des ballons plus que de raison à un hôte animé par l’envie de bien faire et surtout avec le calme et la maîtrise nécessaires pour mettre à mal le CABCL. Yachvili concrétisait alors les bonnes intentions biarrotes au pied (16e, 22e) pour une avance bien maigre (6-0).

Brive stérile

Jusqu’alors relativement performants sous les ballons hauts, les Coujous se faisaient cueillir par une chandelle de Bosch dans leur en-but, subtilisée au dernier moment par Traille dans les bras de Cooke (13-0, 28e). Même distancés, les Brivistes ont eu les occasions de recoller. Seulement, stériles offensivement face à un rideau défensif biarrot parfaitement en place, ils ont longtemps insisté sans jamais forcer la décision. En fin de première période (32e-34e) et surtout au cours du deuxième acte (51e-60e) où la mêlée des Noir et Blanc fut châtiée par son homologue après un très long moment à faire le siège de l’en-but basque.

L’orage passé, Yachvili se chargeait alors de parachever un succès bien construit (19-0, 71e), laissant "fanny" les hommes du tandem Mola-Casadéï, qui n’avaient pas fait de cette demi-finale un objectif prioritaire. Ils vont désormais pouvoir se tourner vers leur maintien alors que le BOPB peut continuer à rêver d’un titre et surtout d’Europe pour la saison prochaine. Il faudra pour cela écarter une formation toulonnaise qui fera figure de favorite le 18 mai prochain au Stoop de Twickenham.