philippe saint-andré toulon 2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Saint-André : "A l'image de l'Irlande"

Saint-André : "A l'image de l'Irlande"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 28/04/2010 à 12:16
Qualifié directement pour les demi-finales du Top 14, Toulon en est au même stade de la compétiton en Challenge européen et prépare son déplacement au Connacht vendredi. Le manager Philippe Saint-André, qui craint cette équipe "joueuse", assure que ses troupes ne feront pas l'impasse en Irlande.
 

Votre équipe a enchaîné les matchs ces dernières semaines. Quel est l'état de fraîcheur de vos troupes à quelques jours de cette demi-finale de Challenge européen face au Connacht ?

Philippe SAINT-ANDRE : Cela va mieux. Le soleil arrive et lundi, on a pu faire une bonne récupération à la plage, directement dans l'eau de mer. Nous avons encore des incertitudes sur la participation de Fotu Auelua et Mafileo Kefu, mais nous allons nous appuyer sur des joueurs frais, comme Jonny Wilkinson et Luke Rooney, qui n'ont pas joué à Brive la semaine dernière. Le groupe sera panaché, entre des cadres et des joueurs en manque de temps de jeu, mais l'objectif est toujours le même: gagner ce match et se qualifier pour la finale.

Que craignez-vous chez cette équipe du Connacht ?

P.S.-A. : J'ai visionné cinq de leurs dernières rencontres. Cette équipe joue beaucoup, un peu à l'image de l'équipe d'Irlande. Elle possède un troisième ligne centre très perforant (George Naoupu, ndlr), une paire de centres très costauds, qui gagne la ligne d'avantage en permanence, un ailier très puissant et un autre très rapide. Ils jouent souvent "même sens" en y mettant beaucoup d'enthousiasme et de coeur. Il ne faudra pas commettre beaucoup d'erreurs car à chaque fois qu'ils pénètrent dans les 22 mètres adverses, ils gagnent les impacts. Ce sera un match compliqué, d'autant qu'ils joueront devant leur public et qu'ils sont invaincus en Challenge européen cette saison.

Au vu de la dynamique actuelle, avec onze victoires de rang, qu'est-ce qui peut vous empêcher d'accéder à la finale ?

P.S.-A. : Le gros problème est que nous avons eu une seule journée (mardi, ndlr) pour travailler l'attaque et la défense lors de la même séance, alors que les Irlandais auront eu trois semaines pour préparer la rencontre. Le fait est qu'en Ligue celtique, il n'y a pas de rétrogradation. Les équipes encore qualifiées en Coupe d'Europe, comme le Connacht, misent donc tout sur la Coupe d'Europe. La preuve en est que le week-end dernier, ils sont allés jouer chez les Scarlets avec une équipe "B" et ils ont pris 58 points. J'ai connu le même problème à Sale lorsque nous rencontrions le Munster ou le Leinster. Face aux provinces irlandaises, le niveau de préparation est complètement différent.