Getty Images

Romain Ntamack : "Montrer que le Challenge Européen n'est pas vraiment fait pour nous"

Ntamack : "Montrer que le Challenge Européen n'est pas vraiment fait pour nous"
Par Rugbyrama

Le 11/10/2017 à 17:57Mis à jour Le 11/10/2017 à 18:04

CHALLENGE CUP - Présent dans le groupe du Stade toulousain pour affronter Sale ce vendredi, Romain Ntamack devrait disputer ses premières minutes en Coupe d'Europe. Un événement abordé avec beaucoup d'envie mais zéro pression, pour le plus jeune joueur de la liste Élite.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Comment appréhendez-vous cet événement ?

Je suis très content de faire partie du groupe qui se déplacera à Sale. Qu'il s'agisse du match contre Agen ou de celui-ci face aux Sharks, je les aborde toujours sans pression, avec la volonté de faire bonne impression. C'est une compétition relativement compliquée même si ce n'est pas la grande Coupe d’Europe. Sale est une bonne équipe du championnat anglais. J'attends donc cet événement avec beaucoup d'impatience.

Quel est l'objectif du groupe pour ce match ?

Comme pour chaque match, nous y allons pour gagner et pour prouver que notre bon début de saison n'est pas le fruit du hasard. Nous l'abordons donc comme un gros test et voulons faire la meilleure impression possible. Il s'agit de montrer que le Stade toulousain est toujours difficile à jouer en Coupe d'Europe, et que le Challenge Européen n'est pas vraiment fait pour nous.

Romain Ntamack (France U20)

Romain Ntamack (France U20)Icon Sport

Le staff a fait tourner, l'occasion pour les jeunes joueurs de gagner en expérience...

C'est incontestablement une chance pour les jeunes joueurs que nous sommes. Nous allons pouvoir nous exprimer dans cette compétition. Il s'agira pour nous de faire la meilleure impression possible, pour les titulaires comme pour les remplaçants. Avec un mélange de jeunes et d'anciens, nous allons tenter de rivaliser avec une belle équipe, très solide devant et qui marque beaucoup d'essais derrière.

Ressentez-vous de la pression au quotidien ?

Je suis très bien entouré, autant par mes proches que sur le plan sportif. Mon entourage et le staff ne me mettent pas de pression. Moi non plus. Cela me permet de me lâcher sur les entraînements mais également en match. Je sais que je dois toujours montrer le meilleur de moi-même. J'aime bien montrer aux plus grands ce que je vaux, donc je vis plutôt très bien cette situation.

" Il y aura toujours des comparaisons"

Que pensez-vous des comparaisons avec votre père ?

Il y aura toujours des comparaisons. Je ne les fuis pas. Je n'ai pas non plus choisi de jouer à un poste différent que celui occupé par mon père. Je possède des qualités que lui n'avait pas, et inversement. En fonction des qualités, on joue au poste qui nous correspond le mieux. Personnellement, j'ai toujours aimé diriger le jeu et toucher un maximum de ballons, donc c'était naturel pour moi d'occuper ce poste de demi-d'ouverture.

Quels sont vos objectifs personnels pour cette saison ?

Mon but est d’emmagasiner un maximum de temps de jeu avec le Stade, et de faire les meilleures prestations possibles. Concernant les éventuelles sélections en équipe de France, je ne me prends pas la tête. Je joue comme je sais le faire et les récompenses arriveront en temps voulu.

Propos recueillis par Johan Cailleux

0
0