Icon Sport

Challenge Cup : Matthieu Jalibert, futur maître à jouer de l'UBB ?

Jalibert, futur maître à jouer de l'UBB ?

Le 12/10/2017 à 10:04Mis à jour Le 12/10/2017 à 11:05

CHALLENGE CUP - L'UBB fait appel à ses jeunes pour la Challenge Cup. A cette occasion, Matthieu Jalibert, jeune ouvreur prometteur sera titularisé en Russie à Krasnoyarsk (Sibérie) pour affronter l'équipe d'Eniseï STM. L'occasion pour lui de montrer toute ses qualités au staff de l'UBB.

Premier match de Coupe d'Europe en Russie ! Original pour le futur CV de Matthieu Jalibert, le jeune ouvreur de l'UBB. Le staff du club girondin a fait confiance à ce joueur de 18 ans que Laurent Marti a sagement prolongé de trois ans au printemps dernier. Il faut dire que le gaillard d'1,80m et 80 kilos, possède une belle panoplie de jeu à son âge. Ce jeune étudiant en Staps arrivé en minime au CABBG, a disputé la Coupe du monde des moins de vingt ans l'été dernier en compagnie des Couilloud, Retière et autres Coville, et fait partie du projet "jeunes" du président Laurent Marti.

Et le staff bordelo-béglais dés cet été a régulièrement intégré cet espoir dans ses compositions. Premier match amical avec les pros contre Biarritz, il rentre et marque un essai. S'il a débuté sous la mitraille à Lyon en 2e mi-temps, ses premiers pas à Chaban, contre Montpellier l'ont mis en lumière mais certainement pas sous l'angle qu'il espérait avec un bon coup de coude de Mikautadze et une expulsion pour ce dernier.

Le futur 10 de l'UBB ?

Le staff décide alors de le titulariser à Oyonnax mais à l'arrière. "J'ai essayé de jouer relâché sans me mettre trop de pression, en essayant de faire ce que je savais faire" précise le jeune espoir. "Durant la semaine, le coach m'avait beaucoup parlé. Je pense que j'ai été propre." Et sa prestation, avec notamment une intervention décisive sur le dernier essai de l'UBB a convaincu le staff.

Aussi, les entraîneurs girondins ont décidé de l'envoyer en Russie mais pour jouer à son poste, ouvreur : "Je vais commencer en 10. C'est bien pour moi. Je suis content, ils me font confiance. Cela va me permettre de montrer ce que je sais faire à mon poste. A moi de confirmer" sourit-il. Car ses prestations l'an dernier au sein des espoirs mais aussi des équipes de France des moins de 19 et 20 ans ont montré l'étendue de son talent : une belle passe, un coup de pied puissant et précis, une bonne vision du jeu et pas de stress parasite pour l'instant : "C'est un honneur. Il y a une excitation car quand tu es en dix, on te donne les clés du camion. Je n'ai qu'une hâte, c'est d'y être et de goûter à ça."

Matthieu Jalibert (France -20 ans)

Matthieu Jalibert (France -20 ans)AFP

Il ne faut pas croire que ce garçon bien dans sa tête, entraîné avec rigueur l'an dernier par David Ortiz, le coach des espoirs, ne va en faire qu'à sa tête. Il s'appuie sur les "anciens" de l'équipe : "Au niveau de la charnière, Baptiste Serin nous donne beaucoup de conseils. Simon (ndlr : Hickey) m'a pas mal aidé en fonction des courses, sur les choix que je devais faire. C'est bien d'être guidé car on ne sait pas trop à quoi s'attendre. Même si j'ai joué à l'arrière,en 10, c'est totalement différent." Et le vénérable Baptiste Serin (23 ans) lui raconte aussi avec Darly Domvo, leurs débuts en Challenge Cup en 2011 et 2012. De quoi inspirer Matthieu Jalibert, nouveau cru de l'UBB année 2017.

0
0