Icon Sport

Collazo : "Ça fait 10 ans que je viens à Bayonne, ça fait 10 ans que je me change dans un Algeco"

Collazo : "Ça fait 10 ans que je viens à Bayonne, ça fait 10 ans que je me change dans un Algeco"

Le 13/01/2017 à 10:20Mis à jour Le 13/01/2017 à 10:22

CHALLENGE CUP - Le manager de La Rochelle, Patrice Collazo, a tiré à boulets rouges sur le club de Bayonne, en réponse à des propos tenus dans la semaine par le président basque Francis Salagoïty. Ça déménage...

Les présidents et le staff de l’Aviron avaient participé à une réunion publique, lundi dernier, à la demande de la Peña Baiona. Ce groupe de supporters voulait en savoir plus sur les résultats, le fonctionnement du club mais aussi l’avenir. Francis Salagoity a ainsi été interrogé par un supporter soucieux de comprendre le manque de résultats, en comparaison avec "La Rochelle, dans une situation bien meilleure avec seulement 1,5 million d’euros de plus, ou Brive qui dispose de 500 000 euros de moins". Le président du conseil de surveillance lui a répondu, dubitatif : "Comment vous le payez, Vito ? Est-il compté sur la masse salariale à La Rochelle ? Et James est passé de 45 000 euros par mois à Clermont à 8 000 seulement aujourd’hui ?"

Francis Salagoity, le président de Bayonne

Francis Salagoity, le président de BayonneIcon Sport

" Comment peut-il, dans une réunion publique, affirmer de telles inepties ? (Vincent Merling)"

Vincent Merling, le président de La Rochelle, n’est pas resté sans réaction, répondant dans Sud Ouest : "Comment peut-il, dans une réunion publique, affirmer de telles inepties ? Mon ami Francis aurait mieux fait de m’appeler, je lui aurai donné tous les éléments nécessaires concernant le budget et la masse salariale - nous sommes d’ailleurs loin du salary cap -, ça lui aurait évité de raconter de telles inexactitudes diffamatoires…"

Vidéo - Lafond : "Attaque, mêlée, conquête... La Rochelle, c'est solide partout"

03:01
" Comme quoi, il ne suffit pas de mettre un chèche et des mocassins à pompons pour avoir de la classe (Patrice Collazo)"

A la suite de la victoire de La Rochelle à Bayonne en Challenge Européen jeudi soir (14-24), Patrice Collazo n'a pas mâché ses mots pour répondre au président bayonnais. Et il n'y a pas été avec le dos de la cuillère. "Je trouve ça affligeant et navrant qu'on balance comme ça des choses sans savoir. Balancer des choses sur des joueurs, combien ça touche, le salary cap et compagnie, je trouve ça d'un manque de classe... Comme quoi, il ne suffit pas de mettre un chèche et des mocassins à pompons pour avoir de la classe. La moindre des choses est de respecter le travail des autres. Ça fait dix ans que je viens à Bayonne, ça fait dix ans que je me change dans un Algeco. Il n'a qu'à expliquer à ses supporters son projet pour Bayonne. Je n'ai pas trop apprécié. Plutôt que d'expliquer que les autres trichent... Pour moi ça relève d'un manque de clairvoyance, une certaine médiocrité à balancer sur les autres". Ça, au moins, c'est dit...

0
0