Icon Sport

Challenge Cup - Finale Harlequins - Montpellier : une nouvelle politique déjà payante ?

Montpellier, une nouvelle politique déjà payante ?

Le 12/05/2016 à 15:41Mis à jour Le 13/05/2016 à 00:25

CHALLENGE CUP - Le MHR à la sauce sud-africaine de Jake White a l'occasion de remporter (déjà) un premier trophée ce vendredi soir. Mais le duel avec les Harlequins s'annonce titanesque...

Le contexte

Et si la formation héraultaise en est là, c'est grâce à un début d'année 2016 exceptionnel, avec 10 succès de rang toutes compétitions confondues. La mayonnaise sud-africaine a bien pris ! Et en finale, les Cistes retrouveront un adversaire qui leur est familier. Montpellier et les Harlequins se sont en effet déjà croisés en phase de poules. Pour un succès anglais au Twickenham Stoop (41-18) et une revanche française à l'Altrad Stadium (42-9). Depuis, les Quins (qui avaient terminé premiers de la poule 3 devant le MHR) ont sorti les London Irish en quart puis Grenoble en demie, pendant que les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo écartaient Sale et Newport.

Jannie et Bismarck du Plessis (Montpellier) - 23 avril 2016

Jannie et Bismarck du Plessis (Montpellier) - 23 avril 2016Icon Sport

Reste donc pour Montpellier à concrétiser les importants investissements consentis par Mohed Altrad depuis sa prise de contrôle à l'été 2011 par un premier titre. Alors, pour qui la belle et surtout le trophée ?

Face-à-face : avantage Harlequins

Cette finale sera le 5e affrontement entre les Harlequins et Montpellier. Et l'avantage est clairement en faveur des Quins, vainqueurs de 3 des 4 oppositions précédentes. Mais le MHR peut se targuer d'avoir remporté la dernière, en janvier. A noter que les 4 confrontations passées entre ces deux formations ont généré chacune plus de 50 points par match, pour une moyenne de 60 points !

Les joueurs à suivre : expérience et talent aux 4 coins du terrain

Côté anglais, on surveillera forcément de près Mike Brown, l'arrière du XV de la Rose. Mais aussi le comportement de Joe Marler, qui revient (encore) tout juste de supension. Préféré à Benoît Paillaugue, Nic White aura face à lui un sacré client en la personne de Danny Care. Le demi de mêlée international anglais est impliqué dans 9 essais cette saison en Challenge Cup (5 essais, 4 passes décisives), plus que tout autre joueur.

Danny Care face au MHR en novembre dernier

Danny Care face au MHR en novembre dernierIcon Sport

Un énorme duel devrait opposer au centre du terrain Jamie Roberts à Francois Steyn ! Le capitaine héraultais Fulgence Ouedraogo devrait lui trouver sur sa route l'ancien capitaine de l'Angleterre, Chris Robshaw. Le MHR compte aussi beaucoup sur Mikheil Nariashvili pour faire pencher la balance en mêlée fermée. Enfin, les Quins Nick Evans et Nick Easter ne sont plus tout jeunes mais toujours aussi talentueux.

3 stats à avoir en tête

11. Montpellier va devenir le 11e club de Top 14 à participer à une finale de Challenge Cup. Les 9 précédents sont Bourgoin, Castres, Colomiers, Agen, Pau, Narbonne, Clermont, Biarritz, Toulon et le Stade français.

3/3. Les Harlequins ont un taux de réussite de 100% lors de leurs trois finales de Challenge Cup en 2001, 2004 et 2011. Ces trois victoires étaient d'ailleurs contre des clubs de Top 14 (Narbonne, Clermont et le Stade français).

74. Le demi d'ouverture des Harlequins Ben Botica, qui rejoindra... Montpellier la saison prochaine, est le meilleur réalisateur du tournoi avec 74 points. Mais le Néo-Zélandais débutera cette finale sur le banc.

Ils ont dit

  • Francois Steyn (ouvreur ou centre de Montpellier)
" Vous savez, j'ai raté tellement de coups de pied lors de finales ou de matches importants, je ne crois pas qu'il puisse m'arriver pire !"
Robert Ebersohn et Francois Steyn (Montpellier) - 30 avril 2016

Robert Ebersohn et Francois Steyn (Montpellier) - 30 avril 2016Icon Sport

  • Jake White (entraîneur de Montpellier), à propos de Joe Marler
" Heureusement pour lui qu'il ne joue pas dans un club français, ou il n'aurait pas disputé la finale !"
  • Mohed Altrad (président de Montpellier)
" Nous mettons les moyens pour devenir un grand de France et d'Europe"

Notre avis

Difficile de se prononcer... Mais on miserait bien sur une victoire de Montpellier, tant la forme actuelle du MHR est impressionnante. Devant, cette équipe a laissé ces dernières semaines une incroyable impression de puissance. Et si les Harlequins comptent dans leurs rangs de nombreux joueurs d'expérience, c'est désormais aussi le cas du MHR avec 4 champions du monde (les frères du Plessis, Spies et Steyn). Le genre de joueurs qui peut faire basculer ces rencontres de très haut niveau...

Benjamin Fall et Francois Steyn (Montpellier) - 30 avril 2016

Benjamin Fall et Francois Steyn (Montpellier) - 30 avril 2016Icon Sport

0
0