Icon Sport

Challenge Cup - A Newcastle, Brive compte bien faire coup double

A Newcastle, Brive compte bien faire coup double

Le 21/01/2016 à 16:42

COUPE D'EUROPE - Avec un succès obtenu in-extremis la semaine passée face au Connacht (21-18), Brive peut encore prolonger son destin européen au-delà des groupes. Dans une Challenge Cup parfois dénigrée, les Limousins ont à la fois trouvé plaisir de jouer et envie de se montrer. Un état d’esprit à confirmer ce samedi à partir de 16h, du côté de Newcastle, afin d’obtenir la qualification.

Engagé dans une compétition qui vit dans l’ombre de la Champions Cup, le CABCL a su réaliser un parcours de qualité, qui place le club corrézien en position de se qualifier avant la dernière journée de la phase de poule. Pour Brive, l’enjeu sera de valider sur la scène européenne sa bonne saison actuelle avec une victoire à Newcastle, et pourquoi pas une qualification pour un quart de finale de Challenge Cup.

Une compétition qui gagne en intérêt

Nicolas Godignon est conscient du manque de médiatisation de la seconde compétition européenne, mais le coach briviste a tout de même beaucoup de respect pour cette épreuve : "C’est une compétition qui n’a pas l’exposition qu’elle mériterait. Dès lors, son intérêt peut paraître moindre même si elle a évolué depuis notre remontée en Top 14, avec la présence d’équipes plus compétitives. Aujourd’hui, elle a une légitimité à part entière puisqu’on ne reverse plus les battus de Champions Cup. Avec un attrait financier également plus grand, cette épreuve a gagné en intérêt et en crédibilité" .

Nicolas Godignon, entraîneur en chef de Brive - mai 2015

Nicolas Godignon, entraîneur en chef de Brive - mai 2015Icon Sport

Auteur de l’ensemble des points brivistes face au Connacht samedi dernier, Thomas Laranjeira est sur la même longueur d’ondes que son entraîneur:"C’est une compétition qui n’est pas estimée à sa juste valeur. Je la considère comme un véritable plus pour acquérir du temps de jeu et pour faire franchir un palier à de jeunes joueurs. C’est une belle compétition, très enrichissante et que j’aime jouer. On affronte des équipes avec diverses cultures de jeu et c’est un excellent complément au Top 14, car quand tu gagnes en Challenge Cup, tu te mets dans de meilleures dispositions pour le championnat".

Des performances en relation avec le Top 14

Buteur efficace et décisif face au Connacht, Thomas Laranjeira mesure parfaitement l’intérêt de jouer à fond la seconde compétition européenne: "C’est bien sûr agréable de pouvoir apporter mon expérience à cette équipe et de réussir le but de la victoire samedi dernier. Cette compétition m’a permis de trouver du temps de jeu et de me montrer. J’ai pu me juger par rapport à un niveau de jeu différent, et c’est très enthousiasmant de pouvoir encore se qualifier pour les phases finales".

Brive avait déjà goûté aux quarts de finale de l’épreuve il y a deux saisons. En parallèle, le club limousin avait assuré un brillant maintien en Top 14. Une performance qui n’avait pas été renouvelée la saison passée alors que le CABCL se battait pour assurer sa survie en Top 14. Pour Thomas Laranjeira, cette corrélation entre les performances est tout sauf un hasard : "Cette compétition s’établit dans la bonne dynamique actuelle du club. Les bonnes performances en Top 14 génèrent une envie de prolonger les résultats en coupe d’Europe et vice-versa. Je suis persuadé que cet état d’esprit a une influence sur nos résultats dans les deux épreuves et sur la bonne dynamique qui s’inscrit à Brive cette saison".

Thomas Laranjeira, l'ouvreur ou centre de Brive

Thomas Laranjeira, l'ouvreur ou centre de BriveIcon Sport

Un avis partagé par Nicolas Godignon: "Un parcours dans ce genre de compétition ne peut être que bénéfique pour un groupe comme le nôtre en termes de plaisir et d’expérience. C’est inévitablement bénéfique aussi pour le championnat, car c’est une occasion de donner du temps de jeu à tout le monde. On s’appuie sur un effectif de qualité et c’est important que chacun puisse s’exprimer. L’idée était de bien figurer dans cette compétition et peu à peu on s’est pris au jeu, d’autant plus que les performances enregistrées apportent une vraie continuité à ce que l’on fait en championnat".

Une envie de se prendre au jeu… et de se qualifier !

Si la Challenge Cup ne semble pas représenter un objectif prioritaire pour les équipes du Top 14, cette compétition peut devenir plus intéressante si les résultats sont là. C’est exactement le cas pour Brive qui, avec trois victoires en cinq rencontres, se retrouve en position de se qualifier pour les phases finales: "On voulait essayer de participer à cette compétition du mieux possible. Les premiers résultats nous ont donné de l’espoir pour la suite. On est passé très près de l’élimination samedi dernier face au Connacht, mais finalement on reste dans le coup avant le dernier match. Les Irlandais viseront la victoire bonifiée lors de la dernière journée, et on a donc devant nous un sacré challenge, car dans ce cas-là, il faudra gagner à Newcastle avec le bonus pour être sûr de se qualifier".

Arnaud Méla, le deuxième ligne de Brive

Arnaud Méla, le deuxième ligne de BriveIcon Sport

Nicolas Godignon est conscient de l’ampleur de la tâche qui attend son équipe pour maîtriser son destin. Néanmoins, un succès en terre anglaise pourrait suffire à obtenir l’une des trois meilleures places de deuxième, synonyme également de qualification. Un horizon clair pour l’ensemble du groupe qui, à l’image de Thomas Laranjeira, prépare cette rencontre de manière studieuse : "Après avoir connu une grosse déconvenue l’an passé dans cette compétition, on avait envie de retrouver une certaine fierté et de montrer qu’on avait la volonté de sortir des poules. Dès lors, on prépare ce match à Newcastle avec beaucoup d’envie et de sérieux. On se prépare pour un gros match et on ira en Angleterre avec l’envie de gagner mais aussi et surtout de se qualifier pour les quarts de finale".

Après une saison passée où les clubs français n’avaient pas réussi à s’inviter au stade des phases finales, la Challenge Cup semble retrouver une certaine attractivité aux yeux du Top 14. Avec une équipe qui sera encore marquée par de nombreuses blessures, Brive aborde clairement cette dernière journée de la phase de poule avec une ambition grandissante et la volonté de jouer le coup à fond. Une qualification pour les phases finales viendrait embellir un peu plus encore un printemps qui s’annonce radieux pour les Corréziens.

0
0