Max Guazzini Stade français Paris 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Stade français : Guazzini à parts ?

Stade français : Guazzini à parts ?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/04/2011 à 09:41 -
Par Rugbyrama - Le 08/04/2011 à 09:41
Le Stade français, qui reçoit Montpellier ce vendredi (20h45) en quart de finale du Challenge européen, pourrait vivre l'un des plus gros bouleversements de son histoire. En effet, le président Max Guazzini, présent au club depuis 1993, serait sur le point de vendre ses parts selon Midi Olympique.

Guazzini et Paris, c'est fini ? La question se pose en cette fin de saison. Comme l'explique Midi Olympique ce vendredi, le président parisien serait en passe de vendre tout ou à la majorité de ses parts du Stade français. Déjà en mars dernier, notre journal vous annonçait la décision de l'ancien patron d'NRJ d'ouvrir de nouveau le capital du club pour faire face à des difficultés financières. Il l'a confirmé mercredi à l'AFP : "J'ai toujours dit, depuis plusieurs années, qu'il fallait ouvrir le capital du club. On a déjà ouvert le capital mais il faut qu'on l'ouvre encore, c'est indispensable".

Interrogé sur l'éventualité d'une cession de la majorité qu'il détient, Max Guazzini a un peu éludé la question : "Cela dépendra de ce qui se présentera, de si plusieurs actionnaires viennent. On a des contacts. En tout cas, je n'en fais pas une affaire de personnes." Selon nos informations, un accord a été trouvé avec un investisseur proche de Michaël Cheika, l'actuel directeur du rugby du club de la capitale.

Deux années difficiles

Reste à savoir maintenant si Max Guazzini conservera ses fonctions au sein du Stade français. A ce jour, il détient un peu moins de 70% du capital du club mais on dit de lui qu'il est las désormais, déçu par le manque de résultats de son équipe qui ne devrait, pour la deuxième fois consécutive, pas participer aux phases finales du top 14. Ces deux dernières saisons ont été marquées par une succession d'événements (baisse du budget, changements d'entraîneur, oppositions à la reconstruction du Stade Jean-Bouin) mais aussi par le retour au premier plan du voisin, le Racing-Metro.

La situation du club est donc plutôt trouble... Et les joueurs sont dans l'expectative au moment de préparer la réception de Montpellier pour disputer un quart de finale du Challenge européen. Un match capital pour les Parisiens, qui n'ont d'autre choix que de remporter cette compétition pour espérer disputer la Coupe d'Europe l'an prochain. Et rester l'une des formations les plus attractives de France...

Retrouvez toutes les précisions sur cette affaire dans Midi Olympique ce vendredi.