Challenge Européen

Paris et ses incertitudes

Le Stade français joue le match le plus important de la saison face aux Harlequins en finale du Challenge. C’est la dernière chance pour les Parisiens de décrocher un billet qualificatif pour la prochaine H Cup après une année décevante. Michael Cheika doit faire face à de nombreuses incertitudes.

 
Paris et ses incertitudes - Rugby - Challenge EuropéenIcon Sport
 

Malgré une saison en championnat bien terne, Paris a l’occasion vendredi de sauver les apparences. Les coéquipiers de Julien Dupuy jouent en effet une finale de Challenge européen et bénéficient d’une dernière chance de décrocher un billet qualificatif pour la prochaine H Cup. Un objectif à prendre en compte car le Stade français aurait bien du mal à encaisser une deuxième saison de suite sans participation à la plus prestigieuse compétition européenne. Le manager Michael Cheika s’est plongé dans la préparation de cette confrontation face aux Harlequins depuis bien longtemps. Il a même dévoilé ce mardi la composition de l’équipe qui sera alignée. Peu de surprises à signaler chez les titulaires. Le banc de touche n’est lui pas encore officiel. "C’est un peu tôt pour dévoiler entièrement l’équipe en raison des incertitudes", avoue Cheika. Ce qui est en tout cas certain, c’est la non participation du talonneur international Dimitri Szarzewski, pas totalement remis de sa blessure à un tendon d’Achille. "Dimitri avait vraiment envie de jouer mais il est venu me voir pour me signaler qu’il n’était pas totalement prêt", annonce le manager parisien.

Camara préféré à Phillips

C’est donc le jeune Rémi Bonfils qui sera la tête de gondole du pack parisien. "Même si Dimitri Szarzewski avait été présent, Rémi aurait figuré dans l’équipe car il fait ce que je lui demande depuis près de trois mois et il l’a plutôt bien fait", précise Cheika. Djibril Camara officiera pour sa part sur l’aile gauche. Il a été préféré à l’Anglais Ollie Phillips qui revient tout juste de blessure. "J’ai préféré donné sa chance à Camara et il sait qu’il doit apporter quelque chose à l’équipe", poursuit l’ancien entraîneur du Leinster. Le technicien australo-libanais doit faire face à un véritable casse-tête pour créer son banc et la constitution de celui-ci ne sera définitif que peu de temps avant la finale. Joly, Ledesma, Marchois, Rababan, Bergamasco, Leguizamon et Plisson sont en balance.

Enfin, Michael Cheika se méfie sérieusement de la formation des Harlequins. "Malgré de nombreux changements au sein du staff et de l’effectif, cette équipe des Harlequins est compétitive. Elle dispose d’un axe 8-9-10 très intéressant. Les Quins sont très forts offensivement. A nous d’être vigilants en défense." Pour figurer au mieux sur ce dernier rendez-vous de la saison, Paris devra lever toutes ses incertitudes…et plus particulièrement sur son jeu.

Le XV parisien: Rodriguez ; Arias, Bastareaud, Bousses, Camara ; (o) Beauxis, (m) Dupuy ; Burban, Parisse, Haskell ; Papé, Palmer ; Attoub, Bonfils, Roncero.

Remplaçants: Weber, Gerber, Joly ou Ledesma, Marchois ou Rabadan, Rabadan ou Bergamasco ou Leguizamon, Leguizamon ou Plisson, Oelschig, Phillips.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |