Gerhard VOSLOO - 09.04.2011 - Brive - Icon Sport
 
Article
commentaires
Challenge Européen

Brive en terre connue

Brive en terre connue

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/06/2011 à 18:23 -
Par Rugbyrama - Le 18/06/2011 à 18:23
Sale, Agen, La Vila: voici le menu réservé à Brive mercredi lors du tirage au sort du prochain Challenge européen. Un groupe semblable à celui de la saison dernière où le CABCL était sorti en tête et invaincu. Les Corréziens restent tout de même méfiants avec la présence d’une équipe française.

Le sort s’est montré un peu moins clément avec Brive en Challenge européen par rapport à l’an dernier. S’il retrouve Sale et un club espagnol (La Vila au lieu d’El Salvador), le CABCL a hérité, lors du tirage effectué mercredi, du club français d’Agen à la place de la modeste équipe de Bucarest. "C'est toujours embêtant de retrouver un club français, a déclaré pour notre site l’entraîneur en chef Ugo Mola. Avec Agen, nous avons un peu connu les mêmes galères cette saison et retrouver ce club quatre fois n'est pas l'idéal, sachant que se trouver dans la même poule que d'autres Français fait perdre un peu de saveur à la compétition". "C'est un clin d'œil de retrouver nos amis agenais. C'est simple: l'an passé, nous avons gagné deux fois contre Sale et perdu deux fois contre Agen. Alors j'apprécie et je respecte beaucoup le travail du président Alain Tingaud mais, ce sera à nous de montrer que nous sommes un peu meilleurs désormais..." enchaîne Simon Gillham, ancien directeur général devenu vice-président de Brive.

Gilham: "Nous prenons le Challenge au sérieux"

Le CABCL, quart de finaliste lors de la précédente édition, part donc en terre connue. Et ce n’est pas totalement pour déplaire aux dirigeants corréziens. Mais Ugo Mola reconnait aussi que la qualification sera plus délicate à aller chercher. "La qualification se jouera entre Agen, Sale et nous, sachant qu'il faudra sûrement scorer contre les Espagnols car c'est souvent ce qui fait la différence. Après, il reste à connaître le calendrier exact. Ce sera, en fonction des exigences imposées par les retours ou les veilles de périodes européennes en championnat, déterminant pour mesurer notre degré de réussite dans la compétition."

Quoiqu’il en soit, s’il devra d’abord assurer son maintien en Top 14, le CABCL compte bien jouer le coup à fond dans cette compétition. Gilham confirme: "Le Challenge reste une excellente opportunité. Nous le prenons très au sérieux car nous aimons cette compétition. C'est l'occasion d'essayer de jeunes joueurs mais aussi d'évoluer sans pression, tout en ayant l'occasion de se rassurer ou de se relancer. le Challenge ne peut réserver que des bonnes surprises. L'an dernier, alors que Brive était au fond du trou après sa défaite contre Agen en championnat, le club avait battu Sale deux fois dans ce moment épique. Cela avait permis de forger le groupe et derrière, nous avions pu enchaîner en Top 14.» Brive espère même faire mieux que l’an dernier…