Rugbyrama

Ligue celte - Finale: Le Leinster pour un record, le Connacht pour un exploit

Le Leinster pour un record, le Connacht pour un exploit

Le 26/05/2016 à 11:50

LIGUE CELTE - Samedi sur la pelouse de Murrayfield, l'expérimentée province du Leinster affrontera le Connacht, qui disputera sa première finale. L'Irlande retiendra son souffle le temps de cette finale inédite qui marquera un tournant dans l'histoire de la compétition, quelle qu'en soit l'issue.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Cette saison, Anglais et Irlandais ont décidé de nous jouer les mêmes partitions quant aux équipes qui s'opposeront en finale. D'un côté, un club aguerri aux joutes finales et de l'autre des novices en la matière prêts à déjouer les pronostics. Il est vrai qu'entre le Saracens-Chiefs, comptant pour le titre en Angleterre, et le Leinster-Connacht, qui décidera du vainqueur de la Ligue Celte, l'analogie est tentante. Pourtant, c'est une finale dès plus "logique" qui attend les amateurs du Pro 12 puisque ce sont les deux premiers à l'issue de la phase régulière qui vont s'affronter ce samedi à 18h30 sur la pelouse de Murrayfield.

Devenir la franchise celte la plus titrée

Avec 4 titres (2001, 2008, 2013, 2014) le Leinster est l'équipe la plus titrée de Ligue celte ex-aequo avec les Ospreys. En battant l'Ulster (30-18) en demie, les hommes de Leo Cullen se sont donnés la possibilité de faire du Leinster le club le plus titré du championnat. Mais au-delà de la chasse au record, les hommes de Dublin veulent gommer la saison précédente. Un coup d'arrêt après deux titres consécutifs, les Leinstermen ne s'étaient même pas qualifiés en demi-finale l'an passé, une performance jugée "indigne" pour une franchise de ce standing.

Jonathan Sexton (Leinster) - novembre 2015

Jonathan Sexton (Leinster) - novembre 2015Icon Sport

Qu'importe, les Dublinois sont revenus au top grâce à leur humilité et leur détermination. A l'image de leur capitaine et homme du match de la dernière demie, Jamie Heaslip: "Nous avons beaucoup appris de l'année dernière, comme des trois finales perdues consécutivement (2010, 2011, 2012)", résume l'international irlandais (85 sélections).

Le troisième ligne se veut prudent même si son équipe à l'avantage des statistiques avec 20 victoires sur les 27 dernières rencontres face au Connacht. "Cela aurait pu être n'importe quel adversaire, Connacht ou pas, ces matches sont durs. Dans ce genre de confrontation finale, ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne, c'est souvent celui qui fait le moins de fautes" analyse Jamie Heaslip. Il est vrai que la discipline sera un point à ne pas négliger cette année car la finale sera arbitrée par l'intransigeant Nigel Owens.

Jamie Heaslip

Jamie HeaslipRugbyrama

Le Connacht, des "Chiefs" à l'accent irlandais ?

Entre le Connacht et les Exeter Chiefs, le parallèle n'est pas forcément usurpé. L'histoire semble similaire. Un destin croisé qui fait de la moins peuplée des 4 provinces irlandaises (550 000 habitants), la toute nouvelle équipe à atteindre la finale de Ligue celte. Souvent derniers avant l'arrivée des franchises italiennes, les joueurs de Galway avaient terminé aux 10e puis 7e place avant "le réveil" de cette saison. Emmené par l'ancien international Samoan, Pat Lam (34 sélections), le Connacht réalise une saison record dans l'histoire de la franchise qui avait pour "seuls" faits d'armes 3 demi-finales de Challenge européen (2004, 2005, 2010).

Pour leur toute première demi-finale face à Glasgow, tenants du titre, les Irlandais se sont accrochés pour l'emporter 16-11. Un score serré résultant d'un match âpre et engagé ou l'explosivité du centre Bundee Aki ouvrait les rares brèches dans la défense hermétique des Écossais. Un essai d'Adeolokun et la différence se faisait finalement sur deux coups de pied (une pénalité et une transformation) d'Alan MacGinty.

Bundee Aki

Bundee AkiIcon Sport

Avant même de parler de finale, Pat Lam semblait déjà satisfait du parcours de ses joueurs et se servait du sentiment de fierté consécutif à cette victoire pour exhorter ses troupes avant samedi. "Je suis extrêmement privilégié et honoré de faire partie de cette équipe qui représente à merveille la mentalité des gens de l'ouest de l'Irlande. Sligo, Leitrim, Roscommon, Galway, cette finale sera un jour fantastique pour notre province."

Vainqueurs dans les cœurs, restent aux coéquipiers du talentueux Robbie Henshaw à réaliser l'exploit face au Leinster. La plus grande des façons d'entrer dans l'histoire pour la plus petite des provinces irlandaises.

0
0