Joe Schmidt - leinster - 25 mai 2013 - Icon Sport
 
Celtic League

Ligue celte - Joe Schmidt quitte le Leinster en pleine gloire

Joe Schmidt quitte le Leinster en pleine gloire

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 27/05/2013 à 11:50 -
Par Midi Olympique - Le 27/05/2013 à 11:50
Samedi, à Dublin, le Leinster a remporté sa première Ligue celte depuis 2008 en battant l'Ulster en finale (24-18). L’occasion pour son coach, Joe Schmidt, de s’en aller sur un succès, comme il l’avait fait avec Clermont en 2010.
 

Après deux H Cup remportées lors de ses deux premières saisons, Joe Schmidt a donc réalisé un "mini doublé" avant de prendre les rênes de l’équipe d’Irlande. En ajoutant une Ligue celte au Challenge européen conquis la semaine dernière face au Stade français, le Leinster a ainsi sauvé une saison qui avait plutôt mal débuté après une peu habituelle élimination dès les poules de H Cup par Clermont. Pourtant, la province dublinoise a su rebondir et se trouver de nouveaux objectifs. Ainsi, disputer la finale de Challenge programmée dans son enceinte du RDS stadium est vite devenu une priorité. Remporter la première Ligue celte du club depuis 2008 s’est ensuite transformé en évidence. Et comme souvent, quand le Leinster se fixe des objectifs, il les atteint. Sans trembler.

Une machine à gagner

Très vite mis sur orbite par un essai de Jennings dès la troisième minute, les Leinstermen n’ont ensuite plus lâché le score lors de cette finale, profitant ensuite de la précision de Jonathan Sexton au pied et d’une autre réalisation d’Heaslip. Pourtant premier du championnat à l’issue de la saison régulière, l’Ulster n’est pas parvenu à renverser la situation face à une équipe qui ressemble de plus en plus à sa bête noire après la défaite subie la saison dernière en finale de H Cup. Le score final de 24-18 est certes moins sévère que le 14-42 encaissé à Twickenham il y a un an, mais le constat est le même: la marche était encore une fois trop haute pour les coéquipiers de Rory Best.

Joe Schmidt avait quitté Clermont en juin 2010 après le premier titre de champion de France de l’histoire du club. En pleine gloire. Une gloire qui ne l’a donc plus quitté pendant trois ans au cours desquels le Leinster a dominé l’Europe du rugby. Depuis son arrivée en Irlande, une seule formation est en effet parvenue à battre le Leinster sur la scène européenne: Clermont, à trois reprises. Désormais, l’entraîneur néo-zélandais s’apprête à relever un autre défi, celui du circuit international à la tête du XV du Trèfle. Avec en ligne de mire la Coupe du monde 2015. "Challenge accepted".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×