Duncan Weir - Glasgow - novembre 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Celtic League

Glasgow Warriors: Tonnerre sur la Ligue celte


Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 19/02/2013 à 14:06 -
Par Rugbyrama - Le 19/02/2013 à 14:06
En allant s'imposer 60-3 à Newport, Glasgow, grâce notamment à un grand Mark Bennett (prêté par Clermont), a frappé un énorme coup samedi dernier. Les Warriors redorent le blason écossais. 

Les Warriors de Glasgow sont allés écraser les Newport Gwent Dragons 60-3 sur leur terrain le week-end passé. Huit essais à zéro, c'est à peine croyable pour une franchise écossaise qui était privée de ses internationaux (Maitland, Hogg, Jackson, Kellock, Grant, Harley) et qui se retrouve à la deuxième place du classement. Au centre de cette formation euphorique figurait un Clermontois. Il s'appelle Mark Bennett et il est bien Ecossais mais l'ASMCA l'a repéré depuis longtemps. Après lui avoir fait signer un contrat Espoirs à l'été 2011, elle l'a prêté aux Warriors au mois de novembre pour qu'il retrouve du temps de jeu. A ce poste, les Auvergnats sont bien pourvus et le joueur sort d'une grave blessure à un genou.

Un pensionnaire de Clermont brille

Mark Bennett a donc retrouvé l'équipe dont il a fréquenté le centre de formation et où il a débuté chez les professionnels à l'âge de 18 ans en mai 2011. Il a depuis longtemps été identifié comme un talent offensif de premier plan. Il a brillé lors du dernier Mondial des moins de 20 ans et il a été sacré "homme du match" du récent Ecosse B-Angleterre B. Ce joueur doit revenir la saison prochaine en France où il ne tardera pas à découvrir le Top 14. A Newport, samedi, il a marqué un essai de ce qui est devenu la plus large victoire des Glasgow Warriors depuis la création de la Ligue celte. Il a transpercé à plusieurs reprises la défense des Gallois et n'aurait pas déparé s'il avait été à nouveau désigné "Homme du match", c'est le trois-quarts aile Fidjien Nikola Matawalu qui a eu cette chance.

Ce succès fera date: il permet aux Warriors de se caler à la deuxième place de la Ligue celte. C'est un événement pour le rugby écossais dont on annonce depuis dix ans l'agonie, faute de moyens humains et financiers. On attendra encore un peu avant de tirer des conclusions hâtives et on laissera l'entraîneur Greg Townsend, ancien pensionnaire du Top 14, se féliciter de ce succès historique: "Nous nous étions préparés pour un match très difficile. Nous savions qu'aucune équipe écossaise n'avait gagné ici depuis cinq ans. C'est l'une de ces soirées où tout marche aussi bien en attaque qu'en défense. Quand on marque les trois ou quatre premiers essais, le match est gagné et l'adversaire faiblit forcément. Dans les vingt dernières minutes, nous avons pu réciter notre meilleur rugby".

Les franchises galloises en danger

Quant aux Gwent Dragons, ils auront beaucoup de mal à se relever de cette énorme gifle. Elle tombe très mal puisqu'on murmure que la fédération galloise pourrait passer de quatre à trois franchises pour mieux concentrer son élite destabilisée par les offres des clubs français. "Aujourd'hui, nous avons pris une leçon, ils nous ont montré pourquoi ils étaient au sommet du championnat. Il ne nous reste plus qu'à nous rapprocher des standards qu'ils nous ont montré, a reconnu l'entraîneur Darren Edwards, qui a exclu de démissionner: "Je suis professionnel, je dois lutter. La seule chose à laquelle je pense, c'est rattraper cette défaite".

 
 

commentaires


  • davevans20/02/2013 07:57

    Mais le chardon refleurit depuis un petit moment, non?