Icon Sport

RUGBY - GRAND STADE - Callisto XV, l'association qui veut "destituer" Bernard Laporte et Serge Simon

Callisto XV, cette association qui veut "destituer" Bernard Laporte et Serge Simon
Par Rugbyrama

Le 27/09/2017 à 19:07Mis à jour Le 27/09/2017 à 20:00

GRAND STADE - Estimant que l'abandon du projet de Grand Stade n'a pas été fait dans les règles de l'art, l'association Callisto XV a décidé d'attaquer la FFR en justice. Comment la fédération peut-elle réagir ?

Ce mercredi, sur l'Ile de la Cité à Paris, l'association Callisto XV avait convoqué une poignée de journalistes afin de faire la lumière sur les grandes lignes de son projet. Rappelons les faits : au moment où Pierre Camou et Serge Blanco avaient conjointement lancé l'idée d'un "Grand Stade" en banlieue parisienne, Callisto faisait partie des candidats à l'élaboration de celui-ci et avait alors mis en avant les qualités de son projet. Arguments avancés : la beauté symbolique d'une enceinte de forme ovoïde et au toit fermé, l'implacable avantage d'un stade bénéficiaire dès la première année et au coût (460 millions d'euros) sensiblement inférieur au projet alors retenu par les patrons de la FFR et une construction de grande envergure capable de sauver le département de l'Essonne d'une certaine "déshérence économique".

Les patrons de la FFR avaient alors préféré retenir le projet Populus, lequel leur semblait plus solide. Une série de procès, portant entre autres sur une mise en concurrence déloyale et opposant la fédération à Callisto, avait alors vu le jour. Dernièrement, l'association Callisto XV est revenue sur le devant de la scène. Celle-ci, par la voix de l'avocat Ludovic Letellier, a en effet assigné Bernard Laporte et Serge Simon en justice pour avoir abandonné le projet de Grand Stade de façon "unilatérale". Comprenez par là que, selon les dires du camp Callisto, les patrons de la fédération auraient dû convoquer une grande assemblée générale des clubs afin que celle-ci décide de l'arrêt du projet.

" Monsieur Laporte peut stopper le processus judiciaire à tout moment..."

Après avoir saisi le tribunal d'Instance de Longjumeau (Essonne), Callisto demande donc aujourd'hui la "destitution" pure et simple de Bernard Laporte et Serge Simon. "La fédération encourt une suite pénale si les choses restent en l'état, expliquait mercredi après-midi maître Letellier. Monsieur Laporte peut néanmoins stopper le processus judiciaire à tout moment en décidant de la construction d'un nouveau 'Grand Stade' ou en convoquant une assemblée générale, afin que celle-ci en abandonne l'idée. Notre démarche n'est pas mercantile. Nous voulons simplement que les choses soient faites dans les règles".

0
0