Calendrier les Dieux du stade 2014 - Eurosport
 
Article
commentaires

Calendrier les Dieux du stade 2014 : entretien avec le photographe Fred Goudon

"Certains des joueurs photographiés sont pudiques"

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 03/10/2013 à 08:37 -
Par Eurosport - Le 03/10/2013 à 08:37
Photographe des Dieux du stade en 2006 et 2014, Fred Goudon nous a expliqué, mercredi, ses méthodes pour transformer les joueurs en icônes.

Les joueurs que vous avez photographiés ne sont pas des mannequins. Comment faites-vous pour les mettre à l’aise et les faire poser ?

F. G. : En fait, ils savent pourquoi ils viennent. On n’a pas beaucoup de temps, les joueurs sont là en tout deux heures, maquillage compris. Avant de commencer, on sait dans quelle direction on va aller, mais on ne sait pas ce que sera la finalité. Le travail est très sérieux, il faut donner aux joueurs la sensation qu’on est là pour eux. Certains sont pudiques, et la pudeur se respecte, mais en général on trouve un compromis.

Comment procédez-vous pendant les séances photo ?

F. G. : Mon travail c’est de faire quelque chose de cohérent. Je voulais qu’il y ait une confrontation avec celui ou celle qui regarde le calendrier, un regard direct. On voulait aussi qu’il y ait cette idée de stade, de vestiaires, de douches… Et on a eu la chance de pouvoir faire les shootings dans un studio d’eau, j’adore l’aspect esthétique de l’eau.

Les shootings se font dans une ambiance assez détendue, on imagine que les joueurs se chambrent entre eux. Ce n’est pas trop compliqué d’exercer dans ces conditions ?

F. G. : Oui, c’est sûr que souvent, ils préfèrent faire des blagues avec leurs copains que de poser. Mais je fais avec, j’ai du matériel pour les isoler, j’arrive à faire en sorte que les photos soient réussies.

Est-ce que certains se prennent pour des stars ?

F. G. : Oui, mais je ne dirai pas leur nom ! Lors de la séance, on effectue une sorte de négociation, et ça se passe toujours bien.

Il n’y a pas que des rugbymen dans ce calendrier, il y a aussi des judokas, des footballeurs, des handballeurs (Nikola Karabatic) ou des boxeurs (Alexis Vastine). Alors, honnêtement, lesquels posent le mieux ?

F. G. : (Rires) C’est une très bonne question. (Il réfléchit) Je dirais plutôt les rugbymen, car maintenant ils sont habitués à ça. Ils savent qu’en jouant au Stade Français, ils vont y passer !

copyright stade.fr

 
 

commentaires


  • 3tomates03/10/2013 11:46

    ok

  • Garbiel03/10/2013 11:43

    C'est clair!!

  • tetard3403/10/2013 10:47

    et l’équipe féminine c'est pour quand