Rugbyrama

Fils du prochain président de la République ? Ça ne "fait pas du tout rêver" Thibault Lassalle

Fils du prochain président de la République ? Ça ne "fait pas du tout rêver" Lassalle

Le 13/04/2017 à 15:50Mis à jour Le 16/04/2017 à 10:57

TOP 14 - Fils du candidat à l'élection présidentielle Jean Lassalle, Thibault Lassalle s'est confié sur cette situation particulière à nos confrères de La Dépêche du Midi. Morceaux choisis.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

Dans dix jours se tiendra le premier tour de l’élection présidentielle (dimanche 23 avril). Le rapport entre le rugby et cette campagne électorale ? Thibault Lassalle. Le deuxième ligne du Castres olympique n’est autre que le fils du candidat à l’élection présidentielle, Jean Lassalle. S’il suit cette campagne "de manière très sereine", le natif d’Oloron-Sainte-Marie avoue ce jeudi à nos confrères de La Dépêche du Midi que "quand on tient à quelqu’un, c’est parfois difficile ce qu’on peut lire et entendre et ce qui peut être dit sur lui."

Mais le joueur de 29 ans est habitué aux campagnes de son père. "Il en a eu d’autres par le passé, plus difficiles pour nous ses proches", concède-t-il.

" Je n'en parle pas si on ne m'en parle pas "

Pour autant, l’ancien Toulonnais regarde avec attention l'actualité du candidat béarnais, toujours avec un oeil avisé. "Je suis assez critique avec lui. Mais il aime bien m’appeler pour avoir mon avis et échanger." Alors, pas question de rater le grand débat avec les dix autres candidats à l’Élysée. Thibault Lassalle avoue avoir été "très stressé pour lui. Je savais qu’il resterait à sa place. Qu’il ne serait pas agressif vis-à-vis des autres candidats."

Thibault Lassalle (Castres) - août 2016

Thibault Lassalle (Castres) - août 2016Icon Sport

Bien qu’au soutien de sa figure paternelle, il n’en n’est pas pour autant le porte parole. "Je ne pourrais pas dire à quelqu’un de voter pour mon père. J’aurais trop peur de mettre les gens mal à l’aise." D’ailleurs, le joueur reste très discret à ce sujet et ne déroge pas à une règle : "Je n’en parle jamais si on ne m’en parle pas. J’ai toujours adopté cette ligne de conduite." Quant à l’idée d’être le fils du Président de la République ? Thibault Lassalle assure que "cela ne fait pas du tout rêver franchement." Mais qu'il serait "fier de lui."

0
0