Other Agency

BUZZ - Un supporter des Lions britanniques se réveille dans le canapé du All Black Rieko Ioane

Un supporter des Lions britanniques se réveille dans le canapé d'un All Black...

Le 26/06/2017 à 15:07Mis à jour Le 26/06/2017 à 17:53

BUZZ - Parti soutenir son équipe des Lions britanniques et irlandais à l'autre bout du monde, Alex Edwards s'est inopinément reveillé dans le canapé d'un All Black. Une sacrée histoire...

Si les aventures de Dan Carter au volant et d'Ali Williams en soirée ont alimenté la rubrique faits divers cette saison, les All Blacks font décidément encore parler d'eux hors du terrain. Mais ce coup-ci de manière bien plus légère. L'histoire commence la nuit précédent le test qui a opposé les Lions britanniques aux Auckland Blues (7 juin). Alex Edwards, Anglais et fervent supporter de la sélection britannique et irlandaise a traversé la planète pour soutenir son équipe. Garé sur le parking d'un stade, Alex s'apprête alors à passer la nuit dans un van qu'il a loué. Sauf qu'au moment d'étreindre la lumière, on frappe à sa porte.

Alex Edwards avec son van et d'autres supporters des Lions

Alex Edwards avec son van et d'autres supporters des LionsOther Agency

Il s'agit de Mme Sandra Wihongi, la manager de l'équipe locale, en compagnie d'autres filles membres du club de Ponsonby. "Vous pouvez rester sur le parking, mais si dormir dans un salon ne vous dérange pas, vous êtes le bienvenu", lâche-t-elle. Surpris mais content, Alex Edwards suit alors la dirigeante, et une des filles qui l'accompagne lui précise :"Si vous allez chez Sandra, vous aurez certainement une grande surprise".

Arrivé à destination, le touriste anglais est accueilli par un bulldog et Ed, le mari de Sandra. Les présentations faites, surgissent alors deux colosses, les deux fils de l'accueillante famille. "Je me mis alors à discuter avec le père qui me dit que ses enfants jouaient demain", raconte l'Anglais dans le Times. "Je me doutais qu'ils jouaient à bon niveau vu leur carrure mais quand Ed m'a précisé que c'était pour les Blues, j'ai sursauté".

Une étonnante décontraction

Ni une ni deux, Alex fait un rapide tour sur Google et se rend compte qu'il loge chez les parents des frères Ioane... Le troisième ligne Akira (22 ans) et l'ailier international Rieko (20 ans, 3 sélections). Une surprise d'autant plus grande quand il les verra battre les Lions le lendemain 22-16 avec notamment un essai du plus jeune de ses hôtes.

Rieko Ioane (Nouvelle-Zélande) face aux Lions - 24 juin 2017

Rieko Ioane (Nouvelle-Zélande) face aux Lions - 24 juin 2017Getty Images

Une sacrée performance que le supporter anglais s'est même permis de débriefer chez leurs parents dans le salon familial. "Après la rencontre, les gars (Rieko et Akira, ndlr) sont revenus et nous avons parlé du match, ils m'ont même fait participer à l'analyse vidéo de la rencontre. J'étais assis avec eux dans le salon, scrutant phase de jeu sur phase de jeu, rembobinant le film du match. C'était très amusant", narre Alex avec le sourire.

"Les deux étaient vraiment terre-à-terre, des mecs tranquilles et décontractés, d'une très grande gentillesse", détaille le supporter des Lions qui après avoir quitté le domicile des Ioane, le lendemain, est resté en contact avec Ed et Sandra. L'occasion de les féliciter doublement pour la sélection de Rieko avec les All Blacks mais aussi pour ses deux essais inscrits face aux hommes de Warren Gatland lors du premier des trois tests matches ce samedi.

0
0