Lionel FAURE - Clermont 2012 - Midi Olympique
 
Barbarians

Faure: "Nous avions peur"

Faure: "Nous avions peur"

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 29/06/2012 à 11:01 -
Par Rugbyrama - Le 29/06/2012 à 11:01
Pour son tout dernier match, Lionel Faure a dû tenir 80 minutes. De quoi apprécier le succès des Barbarians au Japon à sa juste valeur...
 

Jamais une retraite sportive n'aura été aussi courte...

Lionel FAURE: (rires) C'est vrai que lorsque je suis sorti à la 51e minute, je pensais que ma carrière était belle et bien terminée. Laurent travers m'avait bien dit de rester chaud au cas où, mais je me disais que Yannick Forestier aurait quand même assez de caisse pour tenir le coup jusqu'à la fin. Et malheureusement, cinq minutes après son entrée, il s'est blessé. Du coup, j'ai terminé sur un match entier ! Mais cette fois, c'est bien fini...

Vous portiez une chaussette de Clermont, mais aussi une de Beaumont-de-Lomagne. Pourquoi ?

L.F: Simplement parce que je tenais à associer ces deux clubs à mon dernier match: celui où j'ai commencé, et celui dans lequel j'ai fini. J'en ai parlé à Jean-Pierre Rives avant le match, il m'a dit que cela ne lui posait pas de problème, au contraire.

Jean-Pierre Rives, dont le discours d'avant-match a été déterminant...

L.F: C'est vrai. J'en ai parlé à d'autres joueurs, qui m'ont confié avoir eu des larmes dans les yeux. C'était un moment fort. Très fort.

Finir sur une victoire constitue-t-il une satisfaction particulière ?

L.F: Bien sûr. Nous nous devions de terminer sur une victoire pour que cette tournée soit pleinement réussie. Avant le match, nous avions un peu peur. Franchement, cette équipe nous avait impressionné mercredi, et s'était fait en outre remonter les bretelles par Eddie Jones... Je crois qu'à ce jeu, il faut avoir peur de son adversaire.

Avec la blessure de Yannick Forestier, ne craignez-vous pas que Laurent Travers vous demande de faire une pige comme joker médical, malgré votre retraite ?

L.F: Je n'ai jamais caché que j'aurais aimé faire une saison de plus. Mais j'ai déjà dit non à plusieurs clubs, je me vois mal changer d'avis maintenant... Certains éléments font que ma décision est prise.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×