Vosloo - Barbarians - 16 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Barbarians

Barbarians-Samoa (20-19) - Les Barbarians vers l’avant

Les Barbarians ont signé une vraie performance

Par Clément Mazella via Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 19/11/2013 à 10:16 -
Par Clément Mazella via Midi Olympique - Le 19/11/2013 à 10:16
Reconcentrés autour de leurs avants dominateurs, les Baa-Baas ont battu les Samoa, 8e nation mondiale. Un tour de force réussi après quatre jours seulement de vécu commun.

Derrière l’esprit Baa-Baas, on peut accoler mille choses. La solidarité et la fraternité qu’il véhicule, la culture du "vivre ensemble" mais aussi un certain penchant, sur le terrain, pour un jeu offensif et débridé. Cette cuvée 2013 a offert une autre vision. Dépassés plusieurs fois par la vitesse des Samoans derrière, samedi au Stade Marcel-Michelin de Clermont, les Barbarians s’en sont remis à une stratégie plus minimaliste autour de leurs avants dominateurs, pour finalement l’emporter (20-19). Le plaisir qui en découle est tout aussi jouissif. "Il faut parler d'un exploit car cette victoire a été obtenue face à une équipe du top 10 mondial et bien préparée", savourait Denis Charvet après la rencontre. Idem pour le Castrais Christophe Samson. "C'était présenté comme un test-match, ça a été le cas. C'est une très bonne préparation pour la reprise du championnat".

L’aventure humaine

Le succès est surtout venu couronner quatre jours d’une aventure humaine toujours exceptionnelle. Les temps passent, le rugby se professionnalise mais les Barbarians restent les mêmes. "Les joueurs m'ont incroyablement bluffé. Quand je les regarde, je redeviens un enfant. C'est une bulle d'oxygène dans un monde de plus en plus professionnel et où les intérêts personnels prennent de plus en plus d'importance. Cet état de transcendence et cette fusion entre eux sont épatants. C'est ce partage qui permet d'élever les hommes et de réaliser de grandes choses", racontait Denis Charvet. En une semaine et une seul entraînement cadré, les Baa-Baas ont trouvé une communion que des clubs mettent parfois des mois à trouver. "Tout repose sur l'échange et la communication", livre Robins Tchale-Watchou, comme un secret. Une recette qui pourrait continuer de fonctionner et s’exporter vers l’Ukraine et la Russie, où la sélection de prestige espère se rendre dans le cadre de sa tournée de juin.

 
 

commentaires


  • Nicolas Plan de Maison09/12/2013 15:44

    Merci des précisions !

  • ForceetFierté21/11/2013 20:13

    au moins ça permet a des joueurs méritant de connaitre une "selection", un peu particulière mais un sélection quand même (best, vosloo, tchale-watchou...)

  • LeFantastiqueCochonVolant20/11/2013 14:24

    Essaye France 3 Auvergne Mais je crois qu'il n'y a que le résumé du match :/