Arielle Piazza - bordeaux bègles - 25 mars 2013 - Midi Olympique
 
Article
commentaires

Arielle Piazza: "Le nouveau grand stade sera une enceinte de foot et de rugby"

Piazza: "Le nouveau grand stade sera une enceinte de foot et de rugby"

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 28/03/2013 à 14:23 -
Par Midi Olympique - Le 28/03/2013 à 14:23
Arielle Piazza, l'adjointe aux sports d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, a confié que l'UBB pourrait évoluer dans la future enceinte sportive.

Quelle est aujourd’hui la position de Bordeaux et de son maire par rapport à l’Union et à son président Laurent Marti ?

Arielle PIAZZA: C’est un soutien inébranlable car on n’a pas consenti tous ces efforts pour faire un petit tour en élite et redescendre aussitôt. Ce n’était pas envisageable avec tous les efforts qu’a faits Laurent Marti en termes d’investissements personnels et en énergie car c’est quelqu’un qui est déterminé sur le parcours de son équipe. Pourquoi ce soutien sans faille ?, parce que nous considérons que nous sommes en terre de rugby. J’ai rencontré hier (jeudi dernier, ndlr) le staff de la Ligue de rugby pour mettre en place la finale de Pro D2 et eux-mêmes me disaient que les clubs susceptibles d’être sur cette finale ont tous plébiscité Bordeaux. Nous avons un taux d’occupation du stade remarquable et remarquée. On a fait monter la jauge nationale considérablement. Un soutien inébranlable à l’UBB parce qu’il y a beaucoup de public et notre politique va aussi avec l’engouement populaire.

Dans quel cadre d’évolution économique la ville de Bordeaux se situe-elle ?

A.P.: Laurent Marti a formulé une demande particulière au maire et nous sommes passés cette saison de six à huit matchs à Chaban-Delmas parce que, évidemment, la subvention de la ville ne peut pas augmenter. Elle est parvenue à un plafond maximum. Mais le maire Alain Juppé tenait absolument à ce que Laurent Marti puisse avoir des recettes de billetterie pour l’aider au maximum. Ces deux matchs en plus c’était perçu d’un point de vue économique et aussi d’un point de vue sportif par rapport au soutien d’un public énorme. Il y a une stratégie de la ville sur la façon de recevoir l’Union en lui donnant le maximum en termes d’équipement. C’est la première mission. Après, il y a un accompagnement financier.

Apportez-vous une aide à Laurent Marti dans la recherche de partenaires ?

A.P.: Évidemment, les partenaires ont le sens de la chose. Ils savent là où il faut aller parce qu’il y a une dimension à la fois populaire et médiatique. Donc les résultats vont avec l’attirance et la multiplicité des sponsors. Le Maire avait dit au président : "je ne pourrai vous aider que dans le fait de trouver des partenaires",  et il en a trouvé. C’est une démarche que nous avons à l’esprit continuellement.

Sans un stade moderne et adapté l’avenir de l’UBB sera menacé. Entre Chaban et Moga, où en est-on du dossier ?

A.P.: Aucune avancée précise. La seule chose c’est que le maire s’est autorisé une réflexion anticipée sur une reconversion du stade Chaban-Delmas. Il se donne trois ans. Car c’est en 2015 que les Girondins iront sur le nouveau stade de 43 500 places. Nous voulons réfléchir intelligemment sur l’avenir de Chaban. Du côté de Bègles, il y a une vraie volonté de restructuration du stade Moga mais nous n’avons pas plus de nouvelles. Plein de questions sont posées et avant le maintien, le résultat sportif entrait dans la ronde de la réflexion. On ne peut pas avoir trois stades. Les grandes têtes d’affiches seront évidemment dans le nouveau grand stade qui sera une enceinte de foot et de rugby. D’ailleurs, la pose de la première pierre se fera en présence de la gouvernance nationale rugby (LNR) et foot. La volonté d’Alain Juppé c’est que le rugby soit présent à la pose de la première pierre.

Peut-on espérer voir la Communauté urbaine bordelaise se doter de la compétence sportive qui lui permettrait de soutenir financièrement l’UBB ?

A.P.: Non. Il n’y a pas d’espoir de ce côté-là.

 
 

commentaires


  • Pas Cal28/03/2013 23:07

    Ce que tu dis es vrais et on le regrette tous! Perso je préfère les matchs bien débridé ou les équipes jouent un jeu ouvert! UBB je le régale à les voie jouer! Pour revenir au débat, je trouve juste que abandonner Chaban Delmas est une connerie monumentale!

  • BARGEME28/03/2013 17:44

    C est bien d etre ambitieux mais le souci c est que si un jour les bordelais ont les moyens de leurs ambitions ils feront comme tout les cadors du top 14 ils devront s appuyer sur une grosse défense avant tout car pour être un grand d europe et de france il faut être pragmatique on voit en phases finales le jeu restrictif et les défenses bien en place prendre le pas sur les belles envolées que ces chers bordelais ne pourront plus faire.....

  • sabrafamily7528/03/2013 15:34

    C'est la mère d'Oswaldo?