Other Agency

Centrale 7: Les Français domptent les sélections étrangères

Les Français domptent les sélections étrangères
Par Other Agency

Le 23/05/2015 à 08:15Mis à jour Le 23/05/2015 à 15:11

L’Afrique du Sud, la Belgique, la Lituanie, le Portugal, l’Ukraine, les Euskarians du Pays Basque étaient venus au Centrale 7 avec les dents longues, finalement, ce sont les filles de Paris Universitaire, et les garçons des JDC7’S qui s’adjugent les deux trophées du tournoi sur deux finales franco-françaises.

Jus de Chaussette prend sa revanche

Mettant au tapis toutes les équipes unes par unes, les JDC7’S, Jus de Chaussette, entrainés par Xavier Pujos, ont réalisé un parcours sans faute et remportent sans contestation possible la compétition. Benjamin Prier, joueur de Massy en Pro D2 et capitaine des JDC7’S a montré la voie à ses partenaires.

Après être passé tout près de la victoire l’année dernière, est-ce un soulagement de remporter le Centrale 7 cette année?

Benjamin Prier: C’est une vraie fierté pour toute l’équipe car les années précédentes nous avions le niveau pour gagner ce tournoi mais il nous a toujours manqué quelque chose. Nous gardions de mauvais souvenirs des équipes sud-africaines qui nous ont souvent joué de mauvais tours mais cette fois-ci c’était notre heure. Le groupe avait une réelle envie de jouer ensemble et je pense que cela s’est vu.

Qu’est ce qui a fait la différence en finale contre France Universitaire?

B.P: Je pense que c’est notre physique, peut être aussi qu’ils avaient une phase de poule un peu plus relevée que la nôtre, ça peut aussi être une explication. Nous avons toujours été en tête au cours de la finale et grâce à notre défense, nous avons réussi à conserver notre avantage jusqu’au coup de sifflet final.

Qu’as-tu pensé de l’ambiance et du niveau cette année?

B.P: Comme toujours le Centrale 7 c’est du haut niveau et c’est toujours génial et enrichissant de rencontrer des joueurs qui viennent d’autres pays et qui ont une culture différente. Nous passons de superbes moments ensembles qui nous permettent de garder de très bons souvenirs. Pendant la troisième mi-temps, nous avons échangé nos maillots contre ceux des autres équipes, j’ai récupéré celui des Belhar Rockets, c’est ça aussi l’esprit seven.

Les Froggies encore et toujours

Fortes de leur victoire au tournoi des Pavois du Tarn, les Froggies Femina sont passées à un cheveu de faire un doublé historique. Amenées par leur capitaine, Jennifer Mengue, ces filles ont rendu fières leurs coaches ainsi que leur président, Jean-Jacques Rous.

Prise d’intervalle pour la capitaine des Froggies face à la Belgique

Prise d’intervalle pour la capitaine des Froggies face à la BelgiqueOther Agency

Qu’est-ce que cela vous procure de porter ce maillot des Froggies, une sélection barbarians aussi légendaire que compétitive?

Jennifer Mengue: C’est une vraie fierté de jouer pour cette équipe qui fait partie de l’histoire du rugby à 7. La section féminine n’est pas aussi vieille que celle des garçons mais on y retrouve les mêmes valeurs qui ont fait connaître cette équipe dans le monde entier. Tout ça, nous le devons à notre président sans qui rien de tout cela n’aurait été possible, il nous a fait confiance et nous donne la chance de porter haut les couleurs des Froggies donc nous faisons notre maximum pour le lui la rendre. Quel était votre objectif au Centrale 7?

Nous avions fait le tournoi des Pavois du Tarn la semaine dernière afin d’arriver au Centrale 7 le plus prêt possible physiquement et mentalement. Il y avait encore une fois un très gros plateau international mais nous savions que nous avions une carte à jouer.

J.M: Au sein du groupe, on s’était donné un objectif pour se motiver encore plus, si nous n’étions pas premières du Centrale 7, nous voulions finir au moins première parmi les équipes françaises engagées, malheureusement nous avons perdu en finale contre les filles de Paris Universitaire. C’est vraiment rageant mais nous pouvons être fières de notre tournoi et j’espère que l’année prochaine les Froggies gagneront le Centrale 7.

Quelles sont les qualités de ton équipe qui lui ont permis d’arriver jusqu’en finale?

J.M: C’est notre collectif, la force mentale de cette équipe est exceptionnelle. Nous ne nous connaissions pas depuis très longtemps mais grâce à cette entente et cette envie de se battre toutes ensemble, nous avons réussi à finir ce tournoi à la seconde position, avec 5 victoires sur 6 matchs.

Propos recueillis par Thibault de Kermel

0
0