Other Agency

7 Grandes Ecoles: Midol 7, c’est parti !

Midol 7, c’est parti !
Par Other Agency

Le 02/04/2015 à 18:08Mis à jour Le 07/04/2015 à 17:56

Plus de 300 personnes, étudiants et professionnels étaient réunis mardi 31 mars au cœur du stade Jean Bouin, pour assister à une conférence débat sur le rugby à 7 et au tirage des poules du tournoi Midol 7. Avenir, perceptives, juridiction, spécificités du 7, voici les thèmes abordés au cours de cette soirée de gala.

Pour participer à ce débat, Midi Olympique et Centrale Supélec avaient invité Jules Plisson, ouvreur du Stade français et du XV de France, Gonzalo Quesada, son entraineur et Laurent Travers, son homologue parisien du Racing-Metro 92 pour répondre aux questions sportives de Jacques Verdier, Directeur délégué du Midi Olympique. Laurent Marti, président de l’UBB, Lucien Simon, président du Pays Aix Rugby Club et responsable du rugby à 7 à la Ligue Nationale de Rugby, et Eric Lemaire, Directeur de la Communication et de la Responsabilité d’Entreprise d’AXA France, l’un des partenaires de l’évènement, ont débattu sur des questions juridiques et économiques.

Le 7, l’avenir du rugby?

Présent pour la première fois aux Jeux Olympiques de Rio, le futur du rugby à 7 s’annonce radieux, séduisant de plus en plus de monde, aussi bien les femmes, les jeunes et les traditionnels observateurs du XV.

" Laurent Marti: Aujourd’hui, c’est le tour du 7 "

Avec des règles de plus en plus contraignantes, le XV pourrait être amené à souffrir face au 7 et à son spectacle inégalable. Un duel remporté face à son vis-à-vis et le joueur de 7 se retrouve derrière la ligne d’en-but à coup sûr! Le 7 permet à chaque joueur d’exprimer ses qualités, d’envoyer constamment du jeu, de trouver des trous, les spectateurs en redemandent. C’est un rugby attractif avec beaucoup d’essais, des mi-temps assez condensées et surtout avec des règles beaucoup plus simples. Même si le XV restera par ses valeurs de combat un sport majeur, le rugby à 7 pourrait réussir à tirer son épingle du jeu et représenter l’avenir télévisuel et marketing.

Dès le tirage au sort effectué et les poules dévoilées, les étudiants sont rentrés dans le vif du sujet en discutant avec leurs futurs rivaux et en leur donnant rendez-vous sur le terrain jeudi prochain, le 9 avril sur le campus de Centrale Supélec. Plus que quelques jours d’attente et le coup de sifflet du Midol 7 sera officiellement donné.

Poules du Midol 7

Masculin

Poule 1: Mazars, HEC, Ensta

Poule 2: Alten, Polytechnique, Les Ponts

Poule 3: Léon Grosse, ESCP, Centrale Supélec

Féminin

Poule 1: Polytechnique, Ensta, Centrale Supélec

Poule 2: Les Ponts, Université Paris Dauphine, HEC

Thibault de Kermel

0
0