Icon Sport

TOURNOI DES 6 NATIONS - Les Anglais ont le meilleur modèle actuel, il doit nous inspirer

Les Anglais ont le meilleur modèle actuel, il doit nous inspirer

Le 20/03/2017 à 18:18

TOURNOI DES 6 NATIONS - Dans notre humeur du week-end, nous avons souhaité tirer un grand coup de chapeau au rugby anglais. Ce modèle doit-il inspirer les Français ? C'est une question qui mérite d'être posée.

L'histoire du week-end

Battus par les Irlandais à Dublin (13-9), les Anglais ont dit adieu à leur rêve de double Grand Chelem ainsi qu'au record de 19 victoires de rang. Si la déception doit être forcément grande dans le camp du XV de la Rose, elle ne doit pas faire oublier ce que réalise actuellement le rugby anglais.

Mako Vunipola (Angleterre)

Mako Vunipola (Angleterre)Icon Sport

Cette année, les sujets de Sa Majesté ont fait un carton plein, remportant également le Tournoi chez les filles et les U20. L'an passé, les hommes d'Eddie Jones avait terminé l'année invaincus, avec un Grand Chelem à la clé pendant que les U20 remportaient la Coupe du monde, deux ans après les Féminines. Les clubs de Premiership sont également revenus au top en Coupe d'Europe. Ne faudrait-il pas s'inspirer du modèle anglais ?

J'ai aimé

Samedi, nous avons assisté à une situation ubuesque lors de France - pays de Galles. Derrière au score de 2 points, les Bleus ont fait le siège des 22 mètres adversaires durant quasiment 22 minutes. Ne voulant pas directement influencer l'issue de la rencontre avec un essai de pénalité en faveur des Français, l'arbitre Wayne Barnes a alors laissé jouer pendant 20 minutes au-delà du temps réglementaire. Avec la fin heureuse que l'on connait heureusement.

La joie de Camille Chat (XV de France) - 18 mars 2017

La joie de Camille Chat (XV de France) - 18 mars 2017AFP

C'est justement ce dénouement heureux qui m'a fait particulièrement plaisir. D'une part car il permet à l'équipe de France de finir à une troisième place assez satisfaisante dans le Tournoi. Surtout, je pense qu'il peut faire du bien à un groupe qui n'avait pas eu encore l'occasion de remporter une rencontre face à un adversaire coriace avec les tripes. Les Tricolores ont pu compter sur leur mêlée durant la compétition, et c'est clairement un point sur lequel il va falloir construire.

Je n'ai pas aimé

Je n'ai pas spécialement envie de tirer sur l'ambulance mais il est vraiment difficile de passer sous silence le bilan de l'Italie, une nouvelle fois dernière du Tournoi avec une belle Cuillère de bois. La 12e depuis leur entrée dans le Tournoi des 6 Nations en 2000... soit en 18 participations. Le bilan de cette édition 2017 ? 3 revers à domicile, un goal average négatif abyssal (-151) et un score moyen de 10-40 en leur défaveur sur les 5 rencontres disputées.

Vous en voulez encore ? Dans son histoire, l'Italie n'a remporté que 12 matches du Tournoi sur les 90 joués. 12, c'est aussi le nombre de défaites consécutives dans la compétition. Une série encore en cours bien évidemment. À ce jour, cela fait désormais 751 jours, soit 2 ans et 20 jours, que la Squadra Azzurra n'a pas gagné dans les 6 Nations. Sa dernière victime ? L'Écosse, le 28 février 2015 à Murrayfield (19-22).

3 stats à retenir

67. Camille Lopez a terminé meilleur réalisateur de l'édition 2017 avec 67 points inscrits au pied.

85. Le deuxième ligne anglais, Joe Launchbury, a fini meilleur plaqueur du Tournoi avec 85 plaquages (17 de moyenne par match).

154. C'est le nombre de plaquages manqués par les Italiens sur l'ensemble de la compétition, soit 31 par rencontre !

Camille Lopez (XV de France)

Camille Lopez (XV de France)Icon Sport

0
0