Icon Sport

OPINION - Déplacer le Tournoi des 6 nations en avril ne suffira pas à alléger le calendrier

Déplacer le Tournoi en avril ne suffira pas à alléger le calendrier

Le 19/07/2016 à 09:12Mis à jour Le 22/07/2016 à 17:30

OPINION - Après Bill Beaumont, c'est Gareth Davies qui a évoqué la possibilité de jouer le Tournoi des 6 nations en avril afin d'harmoniser le calendrier entre les deux hémisphères. Le but évoqué également ? Alléger la saison. Pourtant, cela ne suffira pas à réduire le nombre de matches. Mais quitte à réformer un peu cette compétition, autant en profiter pour lui donner un coup de jeune.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

En se positionnant pour le déplacement du Tournoi des 6 nations en avril-mai et en abordant la question d'un possible système de montée/descente, le président de la Fédération galloise, Gareth Davies, a relancé un vieux sujet. Et cela alors que les organisateurs de la compétition se réunissent à la fin du mois. Mais à mon sens, ce n'est pas la solution pour alléger la calendrier. Davis, lui-même, en a conscience : "Bouger le 6 Nations de trois semaines n'est pas la solution miracle aux cadences imposées aux joueurs".

Le Tournoi une année sur deux ?

Bien sûr, rien n'empêche effectivement de disputer le Tournoi en avril plutôt qu'en février-mars comme c'est le cas actuellement. Je n'y vois aucun inconvénient puisque la compétition a déjà connu des évolutions par le passé. Organisé depuis la fin du 19e siècle, le Tournoi a intégré la France en 1910 (qui a été exclue puis re-admise) avant de passer à six participants en 2000 avec l'arrivée de l'Italie. Preuve que les choses peuvent évoluer.

Wesley Fofana tente d'échapper à James Haskell - France-Angleterre - 19 mars 2016

Wesley Fofana tente d'échapper à James Haskell - France-Angleterre - 19 mars 2016Eurosport

Or, cela ne réduit en rien le nombre de matches disputés par les joueurs internationaux sur une saison. Ou alors on part sur un changement dans la périodicité. Certains militent pour le fait que les 6 nations n'aient lieu qu'un an sur deux. A mon sens, ce n'est pas non plus une solution. Les amateurs de rugby sont particulièrement attachés à cette institution. Comment imaginer ne pas avoir "notre" Crunch chaque année ?

Et si on en profitait pour donner un coup de jeune au Tournoi ?

Nouveau président du World Rugby, Bill Beaumont, avait lancé une perche récemment, pensant que l'on pourrait régler les soucis de calendrier en bougeant le Tournoi en avril. Gareth Davies lui emboite le pas et c'est bien sûr son droit. Le but ? Tenter d'harmoniser le calendrier entre les deux hémisphères. En décalant le tournoi, les nations européennes se rendraient en tournée chez les Sudistes au mois de juillet. Ce qui permettrait aux Australiens, Sud-Africains, Néo-Zélandais et Argentins de terminer le Super Rugby avant ces fameux test-matches.

Mamuka Gorgodze (Georgie) face aux Tonga - le 19 septembre 2015

Mamuka Gorgodze (Georgie) face aux Tonga - le 19 septembre 2015Icon Sport

Il est également question de mettre en place un système de points de bonus, afin de favoriser le jeu et le spectacle. Pourquoi ne pas tester ? Pour le coup, c'est une réforme qui pourrait dépoussiérer la compétition. Et quid d'un système de montée/descente ? Alors que la Géorgie s'est mise au niveau des meilleurs européens, qu'est-ce qui empêche d'organiser un match de barrage entre le dernier et la meilleure équipe du Tournoi B (en l'occurence donc la Géorgie ces derniers temps) ?

0
0