AFP

6 NATIONS - Opinion : Arrêtons le massacre, l’Italie n’a clairement plus sa place dans le Tournoi !

Arrêtons le massacre : l’Italie n’a clairement plus sa place !

Le 11/02/2017 à 19:55Mis à jour Le 11/02/2017 à 21:24

6 NATIONS - L’Italie a encaissé une véritable humiliation ce samedi à Rome (10-63). Avec déjà deux défaites à domicile, la cuiller de bois lui semble déjà promise. Mais au-delà des résultats, c’est la présence des Italiens dans le Tournoi qui pose question. Et si World Rugby décidait de la placer au pied du mur ?

Devant votre poste de télévision, vous avez été sûrement nombreux à vous poser cette question : mais que fait l’Italie dans le Tournoi ? Je vous rassure tout de suite : vous n’avez pas été les seuls. Oui, nous nous sommes nous aussi interrogés après l’humiliation subie par la Squadra Azzurra contre l’Irlande à Rome (10-63). C’est la plus lourde défaite concédée à domicile par les Transalpins dans le Tournoi et surtout, on n’a jamais senti cette équipe aussi faible.

Infographie : Les 10 derniers matches de l'Italie dans le Tournoi

3 victoires lors des 22 derniers matches

Regardons les chiffres : depuis 2013, l’Italie a disputé 22 matches dans le Tournoi. Son bilan : 3 maigres victoires. Et 2 cuillers de bois à la clé. Elle reste sur une série de 9 revers de rang. Il faut remonter à 2007 pour ne pas voir l’Italie dans les deux dernières places de la compétition. Un autre temps, reconnaissons-le. Ce Tournoi 2017, il ressemble déjà à un long chemin de croix pour l’Italie qui a encaissé 96 points en deux rencontres. Cet automne, elle a certes obtenu un résultat historique avec sa première victoire contre l’Afrique du Sud (gangrenée par d’énormes soucis extra sportifs soit dit en passant !). L’arbre qui cache la forêt, tout simplement. Car cela serait occulter la correction face aux All Blacks (10-68) ainsi que l’improbable défaite à Padoue contre les Tonga (17-19).

Le mal est profond, c’est une évidence. L’Italie n’a pas trouvé de successeurs à sa génération dorée symbolisée par les Perugini, Lo Cicero, Castrogiovanni, Ongaro, Dellape, Bortolami, Canale, Masi et les frères Bergamasco. Sergio Parisse est désormais bien trop seul et il trimballe clairement sa peine au milieu de cette formation sans génie, sans inspiration, sans force. Bref, une équipe faible, n’hésitons pas à le dire. Et l’avenir ne semble pas forcément des plus radieux, faute de talents. Ses deux provinces phares, les Zebre et Trevise, sont au bord de la crise de nerf sur le plan sportif mais aussi financier pour les Zebre. C’est tout le rugby italien qui est au plus mal.

Infographie : L'Italie face aux 5 autres nations dans le Tournoi

Le rugby italien a besoin de se réformer

Faut-il alors écarter l’Italie du Tournoi des 6 Nations ? Ce serait brutal et World Rugby n’y semble pas enclin. Instaurer un match de barrage face à la meilleure nation du Tournoi B ? Pourquoi pas. L’Italie aurait le moyen de prouver qu’elle a sa place. "Il y a toujours des discussions mais l'Italie a gagné le droit d'être là où elle est grâce à ses résultats. Il n'y a pas de débat", a déclaré ce samedi Conor O’Shea. Le sélectionneur se voile la face et ne veut peut-être pas voir la réalité : le rugby italien a besoin de se réformer. Il est 14e au classement World Rugby derrière des nations comme la Géorgie, les Fidji et les Tonga.

Repartir de zéro serait une idée. Créer des bases solides, mettre l’accent sur la formation, injecter des moyens financiers... Oui, c’est tout un chantier. Et cela ne pourra pas se corriger en un claquement de doigts. Intégrer l’Italie dans le Tournoi avait pour but de faire grandir cette nation. Si on a pu en apercevoir les bienfaits au milieu des années 2000, là on s’interroge tout simplement sur sa légitimité. C’est dire ! World Rugby ne veut pas entendre parler du système de relégation dans le Tournoi. Mais ce n’est pas aider le rugby italien qui a besoin de se remettre en question. Et le constat est là : aujourd’hui, cette nation n’a plus sa place dans cette compétition si prestigieuse.

Infographie : Le bilan italien face aux 5 autres nations dans le Tournoi
0
0