Icon Sport

6 NATIONS - Pour ses propos sur Wayne Barnes, Yoann Maestri écope d'une amende de 15 000 euros

Pour ses propos sur Barnes, Maestri écope d'une amende de 15 000 euros
Par AFP

Le 29/03/2017 à 20:30Mis à jour Le 30/03/2017 à 00:36

TOURNOI DES 6 NATIONS - Le deuxième ligne et vice-capitaine du XV de France Yoann Maestri a été condamné à une amende de 15 000 euros, plus 15 000 supplémentaires avec sursis, pour avoir critiqué l'arbitrage à l'issue du dernier match contre le pays de Galles.

Yoann Maestri a été mis à l'amende. Entendu par la commission de discipline du Tournoi mercredi à Londres, le Toulousain (29 ans, 56 sélections) "a reconnu avoir commis une faute et s'est publiquement excusé pour avoir formulé ces commentaires" à l'issue de la victoire sur les Gallois (20-18) samedi 18 février.

"La commission de discipline a "infligé à M. Maestri une amende de 30 000 euros, avec une moitié (15 000) à payer sous 30 jours, et l'autre moitié avec sursis jusqu'à la fin de la saison 2017/2018", a précisé l'organisateur de la compétition continentale. Le deuxième ligne devra également s'acquitter des frais de procédure.

Maestri avait déclaré ressentir "un peu de dégoût d'avoir été arbitré de cette façon jusqu'à la fin" en référence à l'arbitrage de l'Anglais Wayne Barnes, qui n'a pas accordé d'essai de pénalité aux Bleus pourtant largement dominateurs sur une succession de mêlées fermées à cinq mètres de l'en-but gallois au cours des vingt minutes jouées au-delà du temps réglementaire.

Yoann Maestri et son nouvel ami, Wayne Barnes.

Yoann Maestri et son nouvel ami, Wayne Barnes.Panoramic

"On aurait dit qu'on était arbitré comme une très petite équipe", avait également déclaré le promu capitaine à ce moment-là du match après la sortie de Guilhem Guirado, et donc chargé à ce titre de communiquer avec M. Barnes. Maestri avait également évoqué "une connivence" linguistique entre l'arbitre et les Gallois, qui s'adressaient selon lui "toutes les 30 secondes" à l'officiel.

"Les arbitres anglo-saxons (...) nous prennent pour des gros tricheurs", avait-il ajouté. "Je crois qu'ils feraient mieux de se pencher sur ce flegme anglo-saxon qui manque un peu de franchise par moments".

0
0