Vakatawa, D. Camara et Jedrasiak - Rugbyrama
6 Nations

XV DE FRANCE - Vakatawa, D. Camara, Jedrasiak... Le baromètre des novices de Novès

Vakatawa, D. Camara, Jedrasiak... Le baromètre des novices de Novès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/03/2016 à 09:33 - Publié le 01/03/2016 à 09:33
Par Fabien Pomiès - Le 01/03/2016 à 09:33

TOURNOI DES 6 NATIONS - Depuis sa prise de fonction, Guy Novès a lancé plusieurs joueurs en équipe de France. Baromètre des novices après trois matches du Tournoi des 6 nations.

Sur la bonne voie

Son premier match contre l'Italie avait laissé entrevoir de très belles choses. Clairement, si l'ailier Virimi Vakatawa (3 matches, 240 min) a encore des progrès à faire défensivement, en attaque, c'est un vrai atout. Avec sa vitesse et ses appuis, il peut éliminer et faire des différences. Attention par contre à ne pas trop vouloir sauver la patrie tout seul. A vouloir trop participer au jeu et venir aider dans les rucks, il en oublie sa vocation première. Le pilier gauche Jefferson Poirot (3 m., 142 min) a quant à lui parfaitement pris le relais d'Eddy Ben Arous. Au fil des rencontres, le Bordelo-Béglais monte en puissance.

Lauret et Poirot après la victoire sur l'Irlande
Lauret et Poirot après la victoire sur l'Irlande - Icon Sport

N'ont pas eu le temps de s'exprimer

Pour ceux-là, difficile encore de se faire un avis. Appelé pour le match au pays de Galles, l'ailier parisien Djibril Camara (1 m., 80 min) est paradoxalement celui qui a le plus joué de ce groupe. Sa prestation a été correcte. Le talonneur Camille Chat (2 m., 33 min) et le pilier Vincent Pelo (1 m., 17 min) se sont contentés de miettes. Le premier est dans l'ombre du capitaine Guilhem Guirado. Quant à Kevin Gourdon et Marvin O'Connor, ils ont été appelés dans les groupes élargis mais n'ont jamais eu la chance de figurer sur une feuille de match.

Maxime Machenaud (France) en discussion avec Camille Chat lors de France-Irlande
Maxime Machenaud (France) en discussion avec Camille Chat lors de France-Irlande - Icon Sport

Peuvent et doivent mieux faire

Dans cette catégorie figurent quatre éléments sur lesquels reposent, à juste titre, de gros espoirs. Mais pour l'instant, aucun n'a réussi à avoir le même rendement qu'en club sous le maillot Bleu. Titularisé lors des deux premières rencontres, le demi de mêlée de Toulouse, Sébastien Bézy (3m., 135 min), semble avoir perdu un peu de terrain sur Maxime Machenaud. Il a fait preuve de fébrilité contre l'Italie et ne s'est pas encore débarrassé de toute la pression qu'il y a autour de lui. Au contraire, le Parisien Jonathan Danty paraît avoir sa place au centre. Il n'a manqué que trois minutes (237) lors des trois premiers matches du XV de France dans le Tournoi. S'il a commencé fort contre les Italiens, le deuxième ligne Paul Jedrasiak (3 m., 138 min) a ensuite baissé en intensité au fil des rencontres. Jusqu'à s'avouer bien trop timide face aux Gallois. Attention, la concurrence est rude à ce poste. Enfin, Yacouba Camara (2 m., 132 min) a débuté plus tôt que prévu à cause de la blessure de Louis Picamoles contre les Transalpins. Titularisé contre l'Irlande, il n'a pas été reconduit contre le pays de Galles. Lui aussi doit faire face à un poste de troisième ligne particulièrement concurrentiel.

Sébastien Bézy (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016
Sébastien Bézy (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016 - AFP
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×