Guilhem Guirado, capitaine du XV de France - Icon Sport
6 Nations

Tournoi des 6 Nations, XV de France - Guihem Guirado: "Montrer qu'on a de l'orgueil et de la fierté"

Guirado: "Montrer qu'on a de l'orgueil et de la fierté"

Par AFP
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/03/2016 à 13:44 - Publié le 17/03/2016 à 13:41
Par AFP - Le 17/03/2016 à 13:44

TOURNOI DES 6 NATIONS - Pour le capitaine des Bleus, Guilhem Guirado, la motivation est toute trouvée avant de défier l'Angleterre samedi (21h) en clôture de la compétition. Lui et ses coéquipiers veulent se racheter après leurs deux revers de rang au pays de Galles et en Ecosse.

Après un match raté en Ecosse (18-29), le XV de France entend montrer qu'il a de l'orgueil et de la fierté" face à l'Angleterre samedi en clôture du Tournoi des six nations, a affirmé jeudi son capitaine Guilhem Guirado. "Dans tous les discours des joueurs et sur ce qu'ils peuvent ressentir, on sent qu'on ne prépare pas un match comme les autres. Il faut se concentrer sur nous-mêmes car on a été défaillant sur certains secteurs (en Ecosse). On veut montrer qu'on a de l'orgueil et de la fierté", a déclaré Guirado à la presse à Marcoussis (Essonne) en marge de l'annonce de l'équipe.

Après la "frustration" née de la défaite en Ecosse, recevoir les Anglais dans le "Crunch", match "en marge de tous les autres", a "une saveur particulière", a par ailleurs estimé le talonneur de Toulon. "Le niveau de concentration est supérieur et il y a un stress positif", a-t-il développé. Guirado n'a donc pas besoin de motiver ses coéquipiers, qui se sont "bousculés tout seuls et avec le retour vidéo (du match à Edimbourg) ont été un peu bousculé inconsciemment". "Je n'ai pas besoin d'appuyer sur le bouton (motivation), il est déjà appuyé", a-t-il imagé.

Guilhem Guirado (XV de France) face à l'Ecosse - 13 mars 2016
Guilhem Guirado (XV de France) face à l'Ecosse - 13 mars 2016 - Icon Sport

"Tellement de choses à se prouver"

Plus que sur le jeu de l'Angleterre, les Français souhaitent donc se concentrer sur (eux-mêmes)". "On a tellement de choses à se prouver, on a été tellement défaillant (à Edimbourg), que regarder l'Angleterre ne va pas nous motiver et nous donner de solutions pour gagner. La seule chose qui nous intéresse est de montrer notre vrai visage, comme on l'a fait par bouts de matches depuis le début du Tournoi. Il faut le faire pendant 80 minutes".

"Dans la concentration et l'exigence de l'entraînement, on sent que le groupe est prêt. Il nous tarde d'être samedi soir", a poursuivi Guirado. L'Angleterre se déplacera au Stade de France samedi (21h) pour remporter son premier Grand Chelem depuis 2003, la France pour essayer d'accrocher une place sur le podium pour la première fois depuis 2011.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×