Damien Chouly sonne la charge face à l'Irlande - Icon Sport
6 Nations

Tournoi des 6 nations - Damien Chouly persiste et signe: "Il y a essai... je ne bluffe pas"

Chouly persiste et signe: "Il y a essai... je ne bluffe pas"
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/02/2016 à 11:56 - Publié le 14/02/2016 à 11:45
Par Fabien Pomiès - Le 14/02/2016 à 11:56

TOURNOI DES 6 NATIONS - Selon le troisième ligne des Bleus, Damien Chouly, son essai refusé à la vidéo était bien valable face à l'Irlande (10-9). Il est revenu sur ce fait de jeu après la rencontre.

"Il y a essai! Juste derrière la ligne. Je ne bluffe pas". Quelques minutes après la victoire des Bleus face à l'Irlande (10-9), Damien Chouly (30 ans, 38 sélections) regrettait encore que son essai ait été refusé par l'arbitre Jaco Peyper à la 65e minute. Et le troisième ligne d'ajouter: "J'ai vu où j'ai aplati le ballon. Il ne l'accorde pas parce que c'est invisible. Aucune caméra ne peut confirmer cet essai. Il n'y a que moi qui le voit, et quelques Irlandais, qui mettent vite la main sous le ballon", comme le rapportent nos confrères de L'Equipe.

Médard l'a vengé cinq minutes plus tard

Pourtant, durant plusieurs minutes, le Clermontois a cru inscrire son troisième essai sous le maillot national, son deuxième dans ce Tournoi 2016 après celui inscrit contre les Italiens. A l'origine, le choix des Tricolores qui préféraient jouer une pénaltouche plutôt que les points au pied alors qu'ils étaient pourtant menés 3-9 dans ce dernier quart d'heure. La touche était assurée puis les avants se sont mis en action. Entre les poteaux, Chouly ramassait le ballon et tentait alors d'y aller en force face à un amas de joueurs irlandais regroupés pour défendre leur en-but.

Finalement, malgré plusieurs angles de caméra, l'arbitre vidéo n'est pas parvenu à trancher sur la validité de cet essai. Qu'importe, les Bleus se sont servis de leur frustration en mêlée fermée. Dans les minutes qui ont suivi, c'est le pack irlandais qui en fait les frais, marqué au fer rouge par des Tricolores qui ne voulaient pas rester sur cet échec. Et après cinq minutes d'effort, c'est finalement Maxime Médard qui a été à la conclusion (70e), permettant (avec la transformation de Jules Plisson) aux siens de prendre enfin l'avantage au tableau d'affichage (10-9). De quoi suffire au bonheur de Chouly: "Ça fait plaisir que Max (Médard) marque. Parce que ça récompense le travail du cinq de devant sur les mêlées".

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×