Rugbyrama

TOURNOI 6 NATIONS - Les duels de France-Irlande: Flanquart/Toner, l'indispensable conquête des airs

Les duels du match: Flanquart/Toner, l'indispensable conquête des airs

Le 12/02/2016 à 17:13

TOURNOI DES 6 NATIONS - Dans une rencontre France-Irlande où les avants devraient être mis à contribution, le duel des airs entre Alexandre Flanquart et Devin Toner pourrait tout faire basculer. Nos trois duels à suivre.

Flanquart / Toner: Choc de haut vol

Clairement, c'est le duel qui devrait le plus influer sur le cours du match dans une rencontre où les avants vont avoir la part belle. Et pas question de perdre la bataille des airs. Choisi en deuxième ligne pour ses qualités de sauteur et sa taille, le Parisien Alexandre Flanquart (2,06m) va avoir fort à faire face au géant vert, Devin Toner (2,10m), joueur le plus grand de la dernière Coupe du monde. Niveau profil, les deux joueurs se ressemblent pas mal, ne le cachons pas. Ces deux silhouettes longilignes promettent déjà un redoutable affrontement en touche. Dans le combat, par contre, l'Irlandais paraît un peu au-dessus. Avec plus d'une trentaine de sélections au compteur, il a déjà accumulé plus d'expérience que le Français. Au regard de la bonne impression laissée par Paul Jedrasiak la semaine passée contre les Transalpins, Alexandre Flanquart sera particulièrement observé. Clairement, avec la retraite de Pascal Papé, il y a une place à prendre aux côtés de Yoann Maestri en deuxième ligne. A lui de la saisir.

Alexandre Flanquart, deuxième ligne de l'équipe de France - aout 2015

Alexandre Flanquart, deuxième ligne de l'équipe de France - aout 2015Icon Sport

Plisson / Sexton: Les attaquants naturels

Après avoir déjà croisé le fer sur les pelouses durant deux saisons, les deux ouvreurs se retrouvent ce samedi au Stade de France. Auteur d'une prestation satisfaisante face aux Italiens, Jules Plisson conserve logiquement la confiance du staff et aura l'occasion de parfaire encore son duo avec Sébastien Bézy à la charnière. Loué notamment pour ses qualités offensives et sa faculté à attaquer la ligne, il a d'ailleurs reçu les louanges de Jonathan Sexton, son adversaire de samedi : "C'est un jeune joueur très prometteur [...] Il faudra être à notre meilleur niveau pour le neutraliser". Du reste, l'Irlandais n'est pas en reste lorsqu'il s'agit de créer sans cesse le danger, que ce soit par son excellent jeu au pied d'occupation (ultra difficile à lire pour l'arrière adverse) ou en cherchant la faille ballon en mains. Reconnu pour sa bonne régularité face aux poteaux, Sexton pourrait trouver un adversaire de taille si Plisson a la même réussite que face à l'Italie (100%).

Jonathan Sexton - Demi d'ouverture de l'Irlande - Irlande-Canada - 19 septembre 2015

Jonathan Sexton - Demi d'ouverture de l'Irlande - Irlande-Canada - 19 septembre 2015Icon Sport

Mermoz / Payne: Les revanchards

Remplaçant contre les Transalpins, Maxime Mermoz va connaître la joie d'être titulaire avec le XV de France pour la première fois depuis mars 2015. Entre-temps, il avait disparu de la sélection, la faute à un différent avec Saint-André. Sa qualité de passe au-dessus de la moyenne et sa faculté à trouver des intervalles ont poussé Guy Novès à lui donner une nouvelle chance au sein de cette nouvelle formation bleue qui a fait la promesse de redonner ses lettres de noblesse au jeu au large. Pour le centre irlandais Jared Payne, la Coupe du monde a laissé un goût amer. La faute à une fracture d'un pied lors du match de poule face à la Roumanie. Revanchard lui aussi, il a par contre fait un retour en force dimanche dernier contre le pays de Galles, se montrant hyper actif en défense (18 plaquages) et étant aussi l'un des plus remuants offensivement.

Maxime Mermoz, le centre du XV de France et de Toulon - 22 novembre 2014

Maxime Mermoz, le centre du XV de France et de Toulon - 22 novembre 2014Icon Sport

0
0