AFP

France-Irlande - Capitaine, leader de combat, Guilhem Guirado est bien l’âme du XV de France !

Capitaine, leader de combat, Guirado est bien l’âme du XV de France !

Mis à jourLe 13/02/2016 à 21:02

Publiéle 13/02/2016 à 21:00

Mis à jourLe 13/02/2016 à 21:02

Publiéle 13/02/2016 à 21:00

TOURNOI 6 NATIONS - Auteur d’un match magistral en défense, le capitaine Guilhem Guirado a guidé le XV de France vers une victoire exemplaire contre l’Irlande (10-9). Retour sur ce leader de combat élu Talent d'Or Société Générale !

La main sur la clavicule, tête basse, Dave Kearney peine à se relever. Après seulement trente minutes de jeu, le trois-quarts aile de l’Irlande ne reverra pas la pelouse du Stade de France. Et pour cause ! Quelques secondes plus tôt, le joueur du Leinster a été électrocuté par un plaquage monumental de Guilhem Guirado ! Rideau ! "Quand on est à côté, on se dit qu’on a envie d’aller avec lui", explique le troisième ligne Damien Chouly. "Ça crée une émulation. Mais ce plaquage est à son image. Il a eu des mots pesés pendant le match. Il nous harangue mais il a le mot juste. Il va droit au but pour nous dire ce qu’on a besoin de savoir avant ou pendant la rencontre de telle façon qu’on ait juste à se concentrer sur notre match".

Chouly: "Quand on est à côté, on se dit qu’on a envie d’aller avec lui. Ca créé une émulation"

Auteur de 11 plaquages (pour 1 seul manqué, NDLR), le capitaine du XV de France a parfaitement incarné l’esprit de résistance puis de révolte observé en seconde période. Une âme de guerriers qui a éparpillé, façon puzzle, Dave Kearney (30e) mais aussi le précieux gratteur Sean O’Brien (20e), le deuxième-ligne Mike McCarthy (63e) et le demi d’ouverture Jonathan Sexton (70e) ! Tous sortis sur blessure, marqués au fer Bleu des élus de Guy Novès. "On s’est vraiment remis en question sur le secteur de la défense", souligne le capitaine du XV de France. "Les conditions climatiques nous ont permis de pouvoir accélérer sur le joueur. Avec la pluie, c’est plus facile pour monter, pour taper plus fort. On est content de notre performance. C’est quand même la base de notre sport".

Guilhem Guirado (France) face à Sean O'Brien (Irlande)
Guilhem Guirado (France) face à Sean O'Brien (Irlande) - Icon Sport

Guirado: "On s’est vraiment remis en question sur le secteur de la défense"

Sorti sur saignement (arcade ouverte avec suspicion de commotion cérébrale, NDLR) après avoir refusé de quitter ses coéquipiers pour disputer une mêlée, le talonneur du Rugby Club Toulonnais est revenu en courant sur le champ de bataille (57e) pour ferrailler jusqu’à la 74e minute de jeu. "Pour moi, c’est un exemple", confie son remplaçant Camille Chat. "Je le suis. Je le regarde. J’essaye d’apprendre de lui au maximum. Pour moi, c’est formidable". Désigné capitaine du XV de France par Guy Novès, Guilhem Guirado a confirmé ce samedi qu’il était ce leader de combat indispensable à la nouvelle génération tricolore depuis les retraites internationales des Thierry Dusautoir et autre Pascal Papé". Il avait déjà été notre leader de combat contre l’Italie (meilleur plaqueur (13) du match, NDLR)", rappelle l’entraîneur des trois-quarts Jeff Dubois. "C’est également lui qui avait eu le plus d’activité. C’est le Capitaine. Il montre toujours l’exemple. On n’a aucun doute là-dessus".

Guilhem Guirado sonne la charge face à l'Irlande
Guilhem Guirado sonne la charge face à l'Irlande - Icon Sport

13 plaquages contre l’Italie, 11 contre l’Irlande

A 29 ans, le talonneur tricolore (39 sélections) s’affirme d’année en année comme un véritable cadre. Difficile de reconnaître le gamin taiseux de l’Usap. "Je ne suis pas surpris", confie Damien Chouly qui a été Champion du monde à ses côtés en 2006 avec le U21. "Il a de grosses qualités d’exemplarité sur le terrain et dans la vie. On a des affinités et pour l’avoir côtoyé il y a cinq ans à Perpignan, je sais ce qu’il a sous le capot. Aujourd’hui, il a l’expérience en plus. Il a connu le Brennus avec l’Usap en 2009, la descente, le renouveau avec Toulon en gagnant la Coupe d’Europe. Sur le terrain, ça se voit". Et si certaines réserves étaient nées en apprenant son capitanat, Guilhem Guirado a une nouvelle fois fait taire les plus sceptiques.

De notre envoyé spécial, Vincent PERE-LAHAILLE

0 commentaire
Vous lisez :