Dan Cole (Angleterre) face à la France - 19 mars 2016 - AFP
6 Nations

France-Angleterre - Le moment où on n'a rien compris : Fallait-il accorder l'essai de Dan Cole ?

Le moment où on n'a rien compris: Fallait-il accorder l'essai de Cole ?
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/03/2016 à 14:34 - Publié le 20/03/2016 à 00:10
Par Thomas GOURDIN - Le 20/03/2016 à 14:34

6 NATIONS - Le Crunch a sans doute définitivement basculé à la vingtième minute, avec le deuxième essai anglais signé Dan Cole. Une réalisation possiblement entachée d'un écran mais accordée par Nigel Owens après arbitrage vidéo. L'officiel gallois a-t-il pris la bonne décision ?

On joue la vingtième minute de ce Crunch et les Bleus, malgré une bonne entame, sont déjà menés 10-6 suite à un exploit personnel de Danny Care. Le demi de mêlée du XV de la Rose, encore lui, est stoppé à cinq petits mètres de l'en-but. Il ne s'agit que de la deuxième véritable offensive des Anglais dans ce match mais, sur le temps de jeu suivant, Dan Cole résiste à deux défenseurs pour conclure en force. Nigel Owens valide rapidement cet essai avant d'échanger dans l'oreillette avec ses assistants… puis de demander la vidéo.

Les images montrent alors que le pilier anglais a percuté son compère de la première ligne Mako Vunipola au moment où Guilhem Guirado tentait de plaquer. Un contact qui a semble-t-il gêné le capitaine tricolore dans sa défense et qui a manifesté son mécontentement auprès de Nigel Owens. Impassible, l'officiel ne jugea pas suffisant d'annuler la réalisation anglaise. Owen Farrell peut transformer et placer son équipe sur la route du Grand Chelem.

 

Deux interprétations possibles

Alors que les prestations de Nigel Owens sont bien des fois critiquées, cette décision n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Mais l'action en question comporte bien deux niveaux de lecture. La première, certes, est évidente. En venant s'empaler sur Mako Vunipola, Guilhem Guirado n'a pu attraper les jambes de Dan Cole comme il le souhaitait. Et c'est directement cet "écran" qui a permis au joueur de Leicester de rester debout puis d'emporter Scott Spedding pour aller aplatir.

 

L'autre version, celle retenue par Nigel Owens, part de l'analyse selon laquelle Mako Vunipola ne se situe pas vraiment devant le porteur de balle. Mais plutôt au même niveau. Et donc qu'il n'y a pas de contact en position de hors-jeu ayant gêné Guirado. Surtout, l'arbitre a visiblement estimé que le plaquage du capitaine et talonneur tricolore semblait mal engagé voire même raté. On voit en effet que Guilhem Guirado, bien que tentant de viser Dan Cole, se jette davantage sur l'autre pilier anglais. C'est en tout cas ce détail qui a fait basculer le jugement de l'officiel gallois. Une question d'interprétation aux conséquences finalement décisives sur le reste du match. Mais une décision qui ne semble pas forcément illogique...

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×