Virimi Vakatawa (XV de France) - 6 février 2016 - Icon Sport
6 Nations

6 NATIONS - XV DE FRANCE - Virimi Vakatawa, "le Sonny Bill français" !

Vakatawa, "le Sonny Bill français" !
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 06/02/2016 à 21:31 - Publié le 06/02/2016 à 21:30
Par Vincent Péré-Lahaille - Le 06/02/2016 à 21:31

TOURNOI NATIONS - Face à l’Italie (23-21), Virimi Vakatawa a levé les inquiétudes sur ses dispositions à 15. Auteur d’un essai, toujours percutant, le trois-quarts aile tricolore a systématiquement mis le XV de France dans l’avancée. Retour sur ce phénomène élu Talent d'Or Société Générale !

Non, ce n’était pas un pari. C’était un choix fort. Et c’est désormais une réussite ! Alors qu’un certain nombre de réserves avaient accompagné la première titularisation de Virimi Vakatawa (23 ans, 1,85m, 97kg), le trois-quarts aile du XV de France a parfaitement géré son retour au rugby à 15 (son dernier match à 15 remontait au 15 décembre 2013 avec le Racing, en Coupe d’Europe, contre les Harlequins, NDLR).

Désigné homme du match, auteur d’un essai sur son premier ballon (14e) contre l’Italie (23-21), l’ancien joueur du Racing-Métro 92 a été omniprésent dans la ligne de trois-quarts tricolore. "C’est une machine", sourit son ancien coéquipier en club Wenceslas Lauret. "Mais bien sûr qu’il sait jouer à 15 ! C’est le Sonny Bill français ! Il est costaud. On sait que dès qu’il a un peu d’espace, il arrive à chaque fois à se sortir du contact pour faire jouer derrière lui. C’est un très bon joueur". Un sentiment partagé par Eddy Ben Arous ! "Il est extraordinaire", s’enthousiasme le pilier tricolore. "Sur les duels, il peut faire mal à n’importe qui. Même avec deux, trois joueurs sur lui, il fait la différence".

Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016
Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016 - Icon Sport
" C’est une machine. Dès qu’il a un peu d’espace, il arrive à chaque fois à se sortir du contact pour faire jouer derrière lui - Lauret "

Véritable phénomène du rugby à 7 (43 essais en 61 matches, NDLR), Vakatawa s’est multiplié sur la pelouse du Stade de France. Décisif en bout de ligne, souvent imprenable en un contre un, le joueur d’origine fidjienne s’est également proposé dans la défense italienne, à hauteur de Jules Plisson, cassant jusqu’à cinq plaquages transalpins. "La semaine a été difficile", confie-t-il. "Tout le monde disait que ce serait compliqué pour moi de revenir à 15 mais mes coéquipiers m’ont bien aidé. Ça reste du rugby, on plaque, on se fait des passes". Et pour Guy Novès, cette première est une vraie réussite. "Il a répondu à notre attente", se réjouit le sélectionneur. "Il a exprimé son potentiel, montré qu’il était au niveau. Il a pesé, créé des brèches, secoué ses adversaires. Il a compris ce qu’on attendait de lui sans se poser de questions".

" Toute la semaine, je l’ai senti motivé, appliqué. Il n’était pas inquiet. Je l’ai senti plutôt serein - Machenaud"

62 mètres parcourus balle en mains, 11 courses, 2, franchissements, 5 défenseurs battus ! Offensivement, les statistiques sont éloquentes ! Vakatawa a été à la hauteur de sa réputation. Mais c’est défensivement que le jeune îlien a rassuré les plus sceptiques. Avec 4 plaquages réussis (100%), le nouveau phénomène du XV de France a parfaitement contenu les assauts italiens. "Je ne suis pas surpris par sa performance", confie le demi de mêlée Maxime Machenaud qui partage sa chambre au CNR de Linas-Marcoussis. "Je l’ai côtoyé. Je sais qu’il est capable de faire des différences à 15. C’est une évidence. Toute la semaine, je l’ai senti motivé, appliqué. Il n’était pas inquiet. Je l’ai senti plutôt serein. On a discuté de quelques trucs mais ses qualités naturelles font qu’il peut faire des différences n’importe quand. Dès qu’il touche le ballon, il nous apporte cette puissance. Le plus dure reste à venir. Il faut être régulier au plus haut niveau".

Mais oui, "Poum Poum", son surnom au sein de l’équipe de France à 7, soit le bruit d’une double percussion lui permettant de mettre un adversaire sur les fesses, a tout pour faire les beaux jours du XV de France !

Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016
Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016 - Icon Sport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×