Icon Sport

6 NATIONS - L'humeur de la 4e journée - Et si tout simplement la France manquait de talent(s)...

Et si la France manquait tout simplement de talent(s)...

Mis à jourLe 15/03/2016 à 09:26

Publiéle 14/03/2016 à 19:30

Mis à jourLe 15/03/2016 à 09:26

Publiéle 14/03/2016 à 19:30

Article de Clément Mazella

6 NATIONS - Guy Novès a pointé du doigt le déchet technique de son équipe en Ecosse. Un mal qui ne date pas d’hier, clairement. Le talent et les talents semble(nt) manquer. Sinon, la 4e journée a été marquée par un essai sublime de 80m des Irlandais et un pays de Galles à deux visages. Notre humeur du week-end.

L’histoire du week-end

François Trinh-Duc (XV de France) face à l'Ecosse - 13 mars 2016
François Trinh-Duc (XV de France) face à l'Ecosse - 13 mars 2016 - AFP

Ce mot barbare qui sort à tue-tête de la part de tous nos techniciens français comme étant la base des entraînements et le bagage indispensable pour bien figurer au niveau international. Sauf que malgré les énormes charges de travail, le déchet est toujours aussi présent chez nos Bleus. Et nos joueurs français en général. C’est bien dommage, clairement. Guy Novès peut commencer à se poser des questions mais ce n’est pas lui qui fait tomber les ballons ou effectue des passes "parpaing". La technique individuelle, ça se travaille. Mais depuis l’école de rugby. Et puis, il y a aussi une part de talent. Le talent... Et si tout simplement la France manquait de talent(s)...

On a aimé

Ce n’est pas l’essai du bout du monde comme inscrit par le XV de France en juillet 94. Mais que l’action des Irlandais face à l’Italie et conclue par Jamie Heaslip a été belle à voir ! Une fluidité incroyable sur 80m avec des passes dans le bon tempo ou après contact, des choix judicieux et un soutien permanent. Certes, l’opposition italienne fut d’une faiblesse criante à Dublin. Mais voir de telles actions, ça fait du bien dans ces temps où les défenses prennent bien trop souvent le pas sur les attaques.

On n’a pas aimé

On a vu un beau Angleterre-Galles. Mais la première période des joueurs de Warren Gatland fut loin de ce que l’on espérait. Le XV du Poireau n’a quasiment pas existé, étant dominé à la surprise générale dans tous les secteurs de jeu. Les 20 premières minutes ont ressemblé à un enfer avec 80% d’occupation pour les Anglais. A 16-0 à la pause, l’issue de la rencontre ne faisait déjà plus beaucoup de doute. Dommage, on aurait bien aimé voir ce que cela aurait donné si le score avait été plus serré. Et surtout vu l’incroyable fin de partie des Gallois, revenus de nulle part pour échouer à 25-21.

Alex Cuthbert (pays de Galles) - 12 mars 2016
Alex Cuthbert (pays de Galles) - 12 mars 2016 - Icon Sport

3 stats à retenir

1. C’est la première fois de l’histoire du Tournoi à 6 nations que le vainqueur est connu avant même la dernière journée de la compétition. L’édition 2016 est déjà promise à l’Angleterre qui a profité du revers du XV de France en Ecosse dimanche (29-18).

9. L’Irlande a battu un record ce week-end : celui du nombre d’essais marqués contre l’Italie sur un seul et même match (9). Jamais le XV du Trèfle n’en avait marqué autant, même en 2003 lors de la plus large déroute infligée à la Squadra Azzurra (61-6).

256. L’essai de Guilhem Guirado contre l’Ecosse a été le plus rapide de cette édition 2016 après seulement 4 minutes et 16 secondes. A titre de comparaison, l’Italien Mauro Bergamasco détient le record depuis 2007 en ayant marqué après... 20 secondes de jeu !

Le bonus

03:40
Brown, North, Heaslip, Itoje... Notre XV de la 4e journée du Tournoi - Eurosport
0 commentaire
Vous lisez :