Luke Charteris (pays de Galles) face à l'Irlande - 7 février 2016 - Icon Sport
6 Nations

6 Nations: Irlandais et Gallois n'ont pas réussi à se départager mais ont bien envoyé un signal fort

Irlandais et Gallois n'ont pas réussi à se départager mais ont bien envoyé un signal fort
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/02/2016 à 18:13 - Publié le 07/02/2016 à 17:51
Par Nicolas Sbarra - Le 07/02/2016 à 18:13

6 NATIONS - Pas de vainqueur entre Irlande et pays de Galles ce dimanche. Les deux équipes se sont quittés sur un match nul (16-16) qui en dit cependant long sur leur niveau de jeu. Au terme d'une rencontre à très haute intensité, le XV du Poireau, mené 13-0, est revenu de loin pour accrocher le nul, malgré les blessures d'Anscombe et Biggar.

Le choc a tenu toutes ses promesses. Des intentions, du jeu, de l'intensité et du suspense. Mais pas de vainqueur entre l'Irlande et le Pays de Galles, dimanche à Dublin (16-16). Au terme d'un match de haut vol, les deux équipes s'en sortent avec deux points, pour se placer à la troisième place. Elles ne peuvent plus rêver d'un Grand Chelem mais restent favorites pour la victoire finale au vu du contenu.

Le tout début et la toute fin de match ont parfaitement illustré cette rencontre disputée sur un rythme effréné. Elle a débuté par trois attaques sans temps mort, d'un camp à l'autre, en 10 minutes. Au-delà de la sirène, Irlandais et Gallois ont encore tenté d'aller chercher la victoire en partant de leur camp, quitte à concéder une pénalité fatale. Au final, aucune n'a été récompensée de ses intentions.

CJ Stander (Irlande) face au pays de Galles - 7 février 2016
CJ Stander (Irlande) face au pays de Galles - 7 février 2016 - Icon Sport

Des buteurs efficaces

Le XV du Trèfle a été le plus réaliste, avec deux pénalités et un essai de Conor Murray, après une feinte de passe (13-0, 27e). Mais presque toute cette avance a été effacée par le XV du Poireau en l'espace de sept minutes. Largement dominateurs en mêlée, les Gallois en ont profité pour aller à dame par Toby Faletau (38e). Ils ont rejoint les vestiaires sur le score de 13-10. En seconde période, les deux équipes ont continué de s'envoyer sans relâche, mais l'apparition de la pluie a provoqué d'avantage de maladresses ballon en mains.

George North (pays de Galles) face à l'Irlande - 7 février 2016
George North (pays de Galles) face à l'Irlande - 7 février 2016 - AFP

Si la puissance galloise s'est de plus en plus faite sentir au fil des minutes, cela s'est joué sur l'adresse des buteurs. Jonathan Sexton a réussi un 100% au pied (4/4), réussissant l'égalisation juste avant de sortir, alors qu'il était déjà titubant. Rhys Priestland aussi réussi un sans faute, lui qui a remplacé Dan Biggar, sorti sur blessure dès la 22e minute. Sur tous les plans ou presque, ces deux favoris du Tournoi sont resté dos à dos.

0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×